Marche de la Coalition pour l’Alternance et le Changement : La vulgarité des mots

20
La décence et la bonne éducation reçues ne nous autorisent pas à rapporter les propos obscènes proférés par de nombreux marcheurs à l’instigation des Partis politiques et associations d’opposition, ce vendredi, à l’encontre du Président de la République ou du Chef du Gouvernement. Que Dieu nous en garde ! Mais, ceux qui ont suivi la marche ont entendu l’irrespect et l’irrévérence dont ont été victimes les premiers responsables du pays, de façon gratuite. Preuve que l’appel du président de la Plateforme d’alliance ‘’Ensemble pour le Mali’’ est tombé dans l’oreille de sourd : ‘’Opposition et Majorité doivent se préparer à une campagne civilisée’’. Les propos abjects tenus ne présagent nullement d’une ‘’campagne civilisée’’. Pourtant, Soumi champion, son garçon de course de Bélier en chef et autres candidats désespérés, à la remorque de l’URD savent mieux que quiconque dans quelles conditions cette marche a été autorisée. Mais, il faudrait juste qu’ils se souviennent de cette citation sur le respect : ’’affirmer son respect de l’adversaire, c’est en attendre quelque retour’’. Citation de Robert Sabatier ; le livre de la déraison souriante (1991). Quand on n’a pas de respect pour quelqu’un, de surcroît la première institution de la République, il faut s’attendre à ne récolter que mépris. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here