Mali : Les dessous du retrait des soldats néerlandais de la Minusma

32
Alors que le défi sécuritaire s’accroit au fil des jours, les Pays-Bas ont décidé de retirer les soldats néerlandais de la Minusma. Cette décision inattendue intervient alors que le Mali s’apprête à vivre une élection présidentielle sous haute tension Les soldats néerlandais, un retrait aux conséquences incalculables Amsterdam, la capitale hollandaise, a fait une annonce des plus surprenantes, ce vendredi 15 juin. Il s’agit en effet du retrait du contingent de 250 soldats néerlandais qui participait à l’opération de maintien de la paix au sein de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations unies pour la stabilisation au Mali (Minusma). Ainsi que l’a annoncé le ministère de la Défense : « Les Pays-Bas mettrons fin à leur contribution actuelle à la mission des Nations unies au Mali le 1er mai 2019. » Cette décision des autorités hollandaises se justifie par le fait d’ « intensifier la contribution néerlandaise à la mission de l’OTAN en Afghanistan ». Mais qu’est-ce qui soutend en réalité ce retrait ? N’est-ce pas parce que la mission onusienne est en passe de s’embourber au Mali avec le triste record de la mission la plus meurtrière de l’ONU ? Quoi qu’il en soit, le mandat de la Minusma arrive à terme dans quelques jours. Le ministre malien des Affaires étrangères, Tiéman Hubert Coulibaly, est donc au Conseil de sécurité de l’ONU à New York pour plaider un réajustement de la mission pour faire face aux nombreux défis sécuritaires. A cet effet, Antoine Michon, représentant adjoint de la France à l'Onu, a déclaré : « Face à ces enjeux nombreux, le renouvellement du mandat de la Minusma pour 12 mois supplémentaires est absolument essentiel pour la stabilité du Mali et de sa région. Plus largement, la France est convaincue que le soutien à la mise en œuvre de l'accord doit continuer à demeurer l'objectif stratégique de la mission. » Et Amy Tachco, représentante de la mission américaine, d’ajouter : « Si nous n'observons aucun progrès, nous devrions sérieusement considérer combien de temps nous sommes prêts à soutenir cette mission sans un engagement sérieux et concret des parties. » Notons que le contingent hollandais est au Mali depuis avril 2014. Initialement composé de 400 soldats, Amsterdam a réduit ses effectifs avant de rapatrier, l’année dernière, quatre hélicoptères d’attaque Apache et trois hélicoptères de transport Chinook. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here