Accès des migrants à des logements a moindre coût : Le CSDM et FOHABA unissent leurs efforts !

6
Crée il y a trois ans de cela, le Conseil Supérieur de la Diaspora Malienne (CSDM), puisque c’est de lui qu’il s’agit, œuvre pour le bien de Maliens établis à l’étranger. L’association que dirige Mohamed Chérif Haïdara bénéficie de la confiance des Maliens établis à l’étranger ; car, elle est présente dans 41 pays à travers le monde. Le CSDM, de concert avec le Forum de l’Habitat des Banques et Assurances (FOHABA), œuvre aujourd’hui pour l’accès des migrants à des logements à moindre coût. Il est soutenu en cela par Orabank, son partenaire privilégié. Le CSDM fait de la défense des intérêts des migrants son cheval de bataille. La preuve est son accompagnement des migrants dans leurs pays d’accueil et l’accompagnement aux migrants au retour volontaire et forcé au bercail. Sa présence est de plus en plus marquée dans l’accompagnement des refoulés d’Algérie et de la Libye d’accueil jusqu’à leur arrivée à Bamako. Sans tambours ni sifflet, le CSDM a apporté son assistance aux migrants de retour au bercail aux côtés de l’OIM et autres partenaires pour leur réinsertion socio-économique. Chose qui lui a valu la reconnaissance et l’estime de nombreux migrants. Ces derniers ne tarissent pas d’éloges en son endroit pour son accompagnement. Pour son Président ; Mohamed Chérif Haïdara, cet accompagnement est la traduction en actes du slogan : « Servir les Maliens de la diaspora et non se servir d’eux » du CSDM. Vœux chers à l’association. A propos des refoulements arbitraires dont sont victimes de nombreux Maliens, le Président du CSDM a tapé du poing sur la table pour dire plus jamais ça à leur endroit. C’est une violation des droits des migrants dument signée par les pays d’accueil de ces migrants. Son appel a eu un écho favorable du côté des autorités maliennes qui ont demandé à tout migrant se sentant en insécurité en Algérie à rentrer au pays sans difficultés et cela de concert avec l’Organisation Internationales des Migrations (OIM). Cet appel a été lancé, il y a quelques mois par le Ministre des Maliens de l’Extérieur. Aujourd’hui, le CSDM se lance dans une autre aventure au bénéfice des migrants. Il s’agit de les fournir des logements à moindre coût aux migrants avec le concours du FOHABA qui a des ramifications à l’extérieur, notamment à New York, aux USA. Il bénéficie en cela l’accompagnement d’Orabank. La réalisation de cet ambitieux programme permettra à bon nombre de migrants maliens de disposer d’un Chez soi, c’est-à-dire de leurs propres logements. Ce projet aura l’adhésion de nombreux migrants dont la plupart n’arrivent pas à faire des réalisations au pays faute de partenaires sûrs. Car, les victimes d’escroquerie sont nombreuses parmi les migrants. Sur conseil de ces derniers, ils ont accepté d’investir au pays dans le foncier, l’immobiliser et autres, mais se sont vus leurs biens volatilisés dans la nature. Pour éviter de tomber dans les pièges de ces sangsues de la place, le CSDM a muri le projet de logement à moindre coût à l’intention des migrants désireux d’en avoir. Les fonds à y investir seront garantis par FOHABA et Orabank. Il suffit pour le migrant de démarcher le CSDM. Cette initiative salvatrice au compte de cette association est appréciée à sa juste valeur par les Maliens dans leur ensemble. Ils voient en ce projet une garantie sociale pour le migrant désireux de réaliser quelque chose étant à l’extérieur. A son retour au pays, il n’aura aucun souci à trouver de logement. Pour ce qui concerne des activités socio professionnelles, des initiatives sont en cours au CSDM au compte des Maliens établis à l’extérieur. Donc, une nouvelle opportunité d’investissement s’offre désormais aux Maliens de l’extérieur. Ces derniers doivent saisir cette main tendue du CSDM pour en faire de leur aventure une opportunité en investissant au pays. C’est là une occasion rêvée pour les migrants à la recherche de secteurs pourvoyeurs de richesses. Ambaba de Dissogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here