ADEMA/PASJ : Le CE rassemble ses sections pour l’accompagnement d’IBK

8
Depuis le dimanche 10 juin 2018, le Coordinateur des Sections Adema/PASJ a entamé des rencontres au niveau des cellules de base de Bamako. C’était au Mémorial Modibo Kéïta sous la présidence de Tièmoko Sangaré, Président du parti, en présence des militants des six (6) sections du District de Bamako. A l’ordre jour : les résolutions de la Conférence extraordinaire du 19 mai dernier, sanctionnée par la décision de l’accompagnement politique et électoral du Président IBK en juillet prochain. Le parti Adema/PASJ, depuis quelques mois, traverse une crise qui secoue la ruche. En fait, le parti était partagé entre les tenants de la candidature interne et ceux optant pour l’accompagnement du Président sortant Ibrahim Boubacar Kéïta. Cette épreuve a connu son épilogue le samedi 19 mai 2018, lors de la conférence nationale extraordinaire qui a décidé d’engager le parti dans l’accompagnement du Président IBK lors du scrutin du 29 juillet 2018. C’est pour cette cause que le Comité Exécutif a rencontré les militants qui, depuis, aspiraient à une candidature interne afin d’avoir une forte adhésion des militants à la base aux décisions prises à cet effet. Le Coordinateur des sections Adema/PASJ de Bamako, Wally Diawara, a tenu un discours fédérateur prônant l’unité et la cohésion pour ‘’une victoire éclatante du candidat IBK’’ dès le premier tour. Quant à Tièmoko Sangaré, Président du parti, il a rappelé les objectifs du choix de l’accompagnement du Président IBK, avant d’exhorter les militants à s’approprier ce choix du Comité Exécutif qui a été entériné par la 3eConférence extraordinaire. Après l’intervention du Coordinateur Wally Diawara, le Président du parti, dans son adresse, a exhorté davantage les militants à œuvrer à l’accompagnement du Président IBK. Certaines parties de son intervention fustigeaient visiblement certains membres fondateurs de l’Adema/PASJ. Ainsi, des différentes interventions, il ressort que toutes les sections de Bamako n’optent pas pour l’accompagnement du Président IBK, une décision pourtant prise lors de la Conférence extraordinaire du Parti, en mai dernier. Pour ces Responsables politiques, il s’agit de résistances isolées qui pourraient être contenues par la voie du dialogue qui est la règle d’or en toute démocratie, quand bien même la décision de la Conférence nationale extraordinaire s’impose à tous. Le Comité Exécutif, pour réussir son pari, doit communiquer davantage. S’agissant de la conférence du 10 juin, bien que les avis soient partagés, on peut estimer que le Coordinateur des sections de l’Adema/PASJ de Bamako, Waly Diawara, est à mesure de relever les défis. Mahamadou Sarré, Stagiaire Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here