Descente aux enfers du RPM à Fakala : Me Baber Gano pointé du doigt

32
À moins de deux mois de l’élection présidentielle, le Rassemblement pour le Mali (RPM) fait face à une hémorragie spectaculaire dans la Commune de Fakala, cercle de Djenné. Plusieurs élus locaux seraient sur le point de claquer la porte… Selon un conseiller local, démissionnaire, la descente aux enfers du parti du Tisserand dans cette localité serait due au comportement de Me Baber Gano, qui, selon lui, ne s’occupe plus du parti depuis son échec aux législatives passées. On se souvient encore de la débauche d’énergie de l’actuel ministre des Investissements pour déboulonner le puissant député du cercle Habib Sofara lors des législatives de 2013. Selon notre source, lors des dernières élections communales, les militants du parti de la Commune de Fakala se sont battus corps et âme, parfois au péril de leur vie, pour implanter le parti dans le cercle de Djenné. Et le conseiller démissionnaire de préciser qu’il est très difficile de joindre le secrétaire général de la section RPM de Djenné, Baber Gano. «Comment le parti peut-il émerger dans ces conditions» s’interroge-t-il. Très remontés contre Me Baber Gano, les militants du parti reprochent également à leur secrétaire général de ne pas considérer les responsables locaux du parti, qui se battent sur le terrain nuit et jour pour son rayonnement. «Je démissionne aujourd’hui sans regret, car c’est l’existence même du RPM qui est menacée dans notre circonscription électorale à cause du comportement de certains cadres», a déclaré le désormais ancien militant du parti présidentiel. Avant d’ajouter qu’il y a beaucoup de mécontents et d’assurer que, sous peu, il y aura une démission collective des élus du RPM dans le cercle de Djenné. A suivre… Djandjo Massa Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here