Présidentielle-2018 : Des agents électoraux et assistants logistiques mieux outillés

2
La division des affaires électorales de la Minusma, en collaboration avec le ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, a organisé du 12 au 13 juin à Bamako un atelier de formation et de renforcement des capacités d’agents électoraux et d’assistants logistiques. La cérémonie d’ouverture était présidée par le directeur de la division des affaires électorales, Martin Nadon. Il avait à ses côtés, le colonel Boussourou Dramé, représentant de la Délégation générale aux élections (DGE), Bernadette Sène, conseillère principale de la Minusma et de la protection des femmes, et Danzié Sogoba, 1er vice-président de la Commission électorale nationale indépendante (Céni). L’objectif de cette session de deux jours était d’apporter un appui technique et opérationnel de qualité dans la préparation et l’exécution des opérations électorales au niveau des cercles et communes et le renforcement des capacités techniques, logistiques et opérationnelles des autorités locales en charge de la gestion des élections. Selon le directeur de la division des affaires électorales, 49 agents électoraux ont été formés sur toutes les activités relatives à l’élection notamment la distribution des cartes d’électeur, le déploiement des matériels sensibles, le déploiement des staffs de la Céni. “La Minusma appuie les autorités nationales au niveau des techniques, de la logistique, de la flotte aérienne, de l’organisation et de la sécurisation des élections particulièrement dans les régions du Nord et de Mopti”, a ajouté Martin Nadon. Le représentant de la DGE a annoncé que sa structure a pour mission l’élaboration et la gestion du fichier électoral. A cet effet, sur la base des résultats des analyses et des investigations des experts, le comité d’audit a conclu que le fichier électoral du Mali est fiable pour tenir les élections générales de 2018. Les chiffres définitifs retenus pour tenir ces élections sont de 8 000 462 électeurs pour 23 041 bureaux de vote, 12 925 centres de vote, 4 106 304 électeurs hommes, 3 894 158 électeurs femmes. La DGE a également la mission de réceptionner les listes électorales établis, transmises par le ministère de l’Administration territoriale. Elle traite les informations relatives aux listes électorales mais aussi est chargée de diffuser les données relatives au fichier électoral notamment sur l’Internet et auprès des opérateurs de téléphonie à travers une stratégie dénommée l’opération SMS pour permettre aux électeurs de connaître leur bureau de vote. Pour son 1er vice-président, la Céni a un rôle de suivi et de supervision de tout le processus électoral, de l’établissement de la liste électorale à la proclamation des résultats. “Tout est fin prêt au niveau de la Céni pour l’organisation des élections de 2018”, a souligné Danzié Sogoba. Awa Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here