Renforcement des capacités : Une vingtaine d’étudiants outillés en DIH et en DH

2
Du 11 au 13 juin 2018 Diakonia a organisé un atelier de formation pour mieux expliquer aux étudiants les concepts du droit international humanitaire (DIH) et des droits humains (DH). Les travaux se sont déroulés à l’hôtel “Les Colibris”. La formation s’adressait à des étudiants en dernière année d’études en droit et administration, relation internationales, sciences politiques, journalisme et autres domaines connexes. Durant trois jours, plusieurs thèmes ont été abordé ; à savoir : Le droit international humanitaire (règles et principes de base), le droit international humanitaire et la lutte contre le terrorisme ; les règles du droit international humanitaire régissant la conduite des hostilités ; la répression des violations des violations du DIH, entre autres. Selon Nicolas Sidibé, directeur-pays Diakonia, l’initiative avait pour but de faire connaitre aux étudiants les nouveaux défis croissants dans le domaine de l’applicabilité du DIH et respect des droits humains durant les périodes de conflits armés. Ces dernières années ont été marquées par une nouvelle augmentation du nombre de groupes armés non étatiques se livrant à des actes de terrorisme au Mali. Pour M. Sidibé, il ne fait aucun doute qu’il est légitime de prendre des mesures pour assurer la sécurité de l’Etat. Ce faisant, il est toutefois indispensable, pour protéger la vie et la dignité humaines, de maintenir les garanties prévues par le DIH et le DH. Très heureux, les participants se sont dits satisfait. “Ces trois jours de formation ont été bénéfiques pour moi. Il y avait beaucoup de concepts que j’ignorais, mais maintenant je pourrais me débrouiller partout”, s’est félicité Essosi Vincent. Samounou Fadimata, une participante, a également salué cette initiative de Diakonia. Selon elle, sa mission serait de partager la connaissance qu’elle a reçue. “Je vais continuer à faire la promotion du droit international humanitaire et des droits humains”, a-t-elle promis. Zié Mamadou Koné Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here