5ème édition du Ftour collectif : Les anciens étudiants d’Algérie sollicitent le vivre ensemble en paix

12
Comme chaque mois béni du ramadan, l’Association malienne des anciens étudiants et stagiaires d’Algérie, a organisé le samedi 8 juin 2018, sa 5ème édition de rupture collective de jeûne avec comme thème :Vivre ensemble en paix. Cette rencontre qui s’est tenue à l’Hôtel de l’Amitié a enregistré la présence des représentants du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération international, de la Réconciliation nationale, l’ambassade d’Algérie au Mali et des centaines d’anciens étudiants. Cette rencontre de partage et de souvenir est à sa cinquième édition et l’un des regroupements apolitiques les plus nombreux au Mali, qui s’efforce de maintenir ce rendez-vous de cohésion entre les anciens d’Algérie. Lors de la cérémonie d’ouverture, le président de l’AMAUSA, Hamed Salif Camara, a expliqué que c’est toujours un honneur de se retrouver en ce mois béni de ramadan pour commémorer les moments importants vécus en Algérie, des moments de fraternité et surtout des moments d’études. « Beaucoup d’entre nous ont quitté le Mali lorsqu’ils atteignaient à peine la majorité et c’est en Algérie que nous avons appris à vivre autonome, à vivre en dehors de nos parents, de nos familles, mais aussi à apprendre à gérer notre porte-monnaie. Et ces choses sont importantes, et nous ont donné le gout à la vie, nous ont préparé à nos différentes carrières professionnelles, et lorsque nous sommes retournés dans notre pays, nous avons jugés nécessaires de nous retrouver autour des idéaux, des valeurs que nous avons connus en Algérie, mais aussi et surtout des valeurs que nous partageons dans notre pays », a-t-il souligné. Il a remercié l’Ambassadeur d’Algérie au Mali, Boualem Chebihi pour son ouverture d’esprit et son engagement auprès des anciens étudiants et stagiaires d’Algérie. Par ailleurs, il a fait savoir que le choix pour cette édition du thème « Vivre en ensemble en paix » est inspiré de la proposition faite par l’Algérie aux Nations Unies, suite à laquelle, l’ONU a décrété une journée mondiale du vivre ensemble pour la paix. Dans son intervention, l’ambassadeur d’Algérie au Mali, Boualem Chebihi, a déclaré qu’il éprouve un réel plaisir à partager avec les anciens étudiants d’Algérie ce moment de joie et de souvenir que représente l’Iftar de l’AMAUSA, qu’elle organise, comme toujours dans la pure tradition d’hospitalité et de partage qu’ont en commun Maliens et Algériens . Pour lui, le choix du thème pour cette édition a un sens particulier pour les algériens. Le Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, également ancien étudiants d’Algérie, Mahamane Maïga, a soutenu que le thème de cette édition est très important pour les Maliens compte tenu de la situation qui a prévalu depuis 2012. Ousmane Baba Dramé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here