Au Mali, le ministre de la Défense confirme l’existence de fosses communes dans la région de Nantaka et Kobaka près de Mopti

16
Tiéna Coulibaly confirme « l'implication » de soldats maliens dans le drame, sans donner de détail ni sur le nombre de victimes ou de militaires impliqués. Selon plusieurs témoins, 25 personnes ont été arrêtées et exécutées le 13 juin. Toutes les victimes sont issues de la communauté peule et ont été enterrées dans trois fosses communes, toujours selon les sources contactées par RFI. Le chef d'état-major des armées s'est rendu sur les lieux aujourd'hui, pour «diligenter les procédures règlementaires», selon le communiqué de presse du ministère de la Défense diffusé ce mardi. Tiéna Coulibaly a demandé au procureur militaire d'ouvrir une enquête. Et rappelle sa «ferme volonté de lutter contre l'impunité». Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here