L’honorable Hady Niangadou: « notre dignité ne nous permet pas de trahir IBK, après 4 ans ensemble »

21
C’est dans une grande ambiance que le bureau de la commune VI du Mouvement pour le Mali (MPM) de l’honorable Hady NIANGADOU a été présenté aux militants, le dimanche 17 juin. La cérémonie s’est déroulée à Banankabougou en présence du président national, l’honorable Hady NIANGADOU ; des membres du bureau national, des autorités traditionnelles des quartiers de la commune VI et de plusieurs militants. En commune VI du district de Bamako, le bureau mixte du Mouvement pour le Mali est présidé par Amadou SAYE, celui des jeunes est dirigé par Aly K. OUOLOGUEM, tandis Massitan DIALLO conduit celui des femmes. Le président du bureau mixte du MPM de la commune VI, Amadou SAYE, a affirmé que cette cérémonie de présentation des membres marque le début de la mobilisation des militants pour informer la population sur la présence du parti dans la commune et expliquer ses objectifs et sa vision pour le bien-être des Maliens. Il a rassuré que les membres du bureau ne ménageront aucun effort pour faire adhérer le maximum de militants au MPM pour la concrétisation de ses objectifs. Pour sa part, le coordinateur des chefs de quartier de la commune VI, Seydou SANGARE, a déclaré que la présence des 10 chefs de quartiers de la commune se justifie par les nombreuses actions de solidarité de l’honorable Hady NIANGADOU au profit des Maliens. Selon lui, leur présence massive est une reconnaissance à l’endroit du président du MPM qui soulage les populations dans bien des domaines. Le coordinateur des chefs de quartier de la CVI a affirmé que l’honorable Hady NIANGADOU est en train de récolter les fruits de ses actions de bienfaisance. Des actions de solidarité qui se manifestent, à travers des soutiens aux Centres de santé, la réalisation de forages, des dons dans les mosquées, à l’endroit des orphelins, des personnes démunies… À son tour, le président national du MPM, l’honorable Hady NIANGADOU, a souligné que sa vision est de faire la politique autrement et objectivement. Il a indiqué qu’avec la mise en place de ce bureau, la population de la commune VI découvrira une autre manière de faire la politique pour servir la cité. Selon lui, il s’agira de faire la politique sur la base de la vérité, à travers la conquête et l’exercice du pouvoir pour le bonheur des citoyens. Pour cela, M. NIANGADO promet de faire la différence, à travers des actions concrètes. Mieux, a-t-il pris l’engagement de poser des actions avant même que le parti ne soit dans les affaires. Le président du MPM a déploré que beaucoup font la politique sans pourtant connaitre la place et la valeur des autorités coutumières et religieuses. Des politiciens qui, dit-il, n’ont de la considération que pour ceux qui peuvent prendre des décrets pour les nommer à des postes de responsabilité. À propos de son soutien au président de la République, Ibrahim Boubacar KEITA, le président du MPM a affirmé avoir collaboré avec ce dernier pendant 4 ans. Ainsi, son ‘’honneur et sa dignité ne lui permettent pas de le trahir aujourd’hui’’, a-t-il clamé. Il a expliqué aux militants que face à l’insécurité, dans le pays, les autorités sont en train de donner le meilleur d’elles-mêmes pour la mise en œuvre de l’Accord pour la paix et la réconciliation. Pour preuve, l’honorable NIANGADOU a expliqué que l’armée malienne est en train de faire des prouesses, même si ses victoires ne font pas l’objet de commentaires de la part des détracteurs qui ne voient que ses défaites. Il a appelé tous les Maliens à se mobiliser pour faire sortir définitivement le pays de l’ornière dans lequel il se trouve. « Depuis son accession au pouvoir, Ibrahim Boubacar KEITA a injecté environ 800 milliards pour équiper l’armée. À l’Assemblée nationale, 500 milliards ont été votés pour l’achat des équipements militaires », a expliqué l’honorable Hady NIANGADOU. Il a soutenu qu’un responsable de l’opposition qui cherche à accéder au pouvoir ne doit pas avoir comme discours : ‘’ IBK doit quitter le pouvoir ‘’, mais plutôt donner des arguments sur comment relever les défis qui persistent encore une fois qu’il sera au pouvoir. Selon lui, la politique doit se baser sur des débats d’idées et non des critiques inutiles. PAR MODIBO KONE Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here