Obsèques nationales : La nation malienne reconnaissante à feu Pr. Ogobara Doumbo

10
Décédé le 9 juin à Marseille en France, les obsèques nationales de Pr. Ogobara Doumbo ont eu lieu samedi 16 juin 2018 sur le boulevard de l’Indépendance. Il a été élevé à la dignité de Grand officier de l’Ordre national à titre posthume. C’était en présence du chef de l’Etat, Grand maître des ordres nationaux, des représentants des institutions, des leaders religieux, de personnalités étrangères, entre autres. Grande figure de la lutte contre le paludisme dans le monde, Pr. Ogobara Doumbo a quitté définitivement le 9 juin à Marseille en France, sa toge, son microscope et les amphithéâtres par la volonté d’Allah SWT, Maître des Mondes. En guise de reconnaissance pour le travail abattu par le célèbre chercheur, notre pays l’a élevé à la dignité de Grand officier de l’Ordre national à titre posthume. “C’est une sommité scientifique que le Mali vient de perdre, une perle rare que peu d’huîtres produisent. Cet ancien disciple du Pr. Ranque s’était en effet spécialisé en parasitologie-mycologie pour, en bon médecin et chercheur africain, chercher et trouver un remède à toutes ces maladies qui déciment l’avenir du continent et assassinent l’espoir. Vous êtes dans le sourire des milliers de femmes qui voient leurs bébés leur revenir après une crise palustre aiguë ; vous êtes cher Pr. Ogobara Doumbo, dans l’attitude de chaque homme, chaque femme ici dans cette salle, empreinte de fierté, de dignité”, a déclaré au nom du chef de l’Etat le Grand chancelier des ordres nationaux, le général Amadou Sagafourou Guèye. “En ma qualité du ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, je sais ce que coûte au Mali et au monde scientifique la mort tragique d’une telle imminence”, a souligné le ministre de la Santé et de l’Hygiène publique, Pr. Samba Ousmane Sow. Selon lui, le président a décidé de l’immortaliser en baptisant le Malaria Research and Training Center (MRTC) à son nom. Le deuxième acte présidentiel pour l’immortaliser a été d’institutionnaliser un prix annuel dénommé Prix Ogobara Doumbo pour la recherche. Les anciens élèves de feu Pr. Doumbo ont témoigné de la générosité de l’illustre disparu. Après avoir déploré la disparition du Pr. Doumbo, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a demandé à Dieu d’aider d’autres jeunes à emprunter la voie tracée par l’illustre disparu. Le président de la République, Ibrahim Boubacar Kéita, a affirmé que le Pr Ogobara n’a pas vécu en vain. Pour lui, Ogobara manquera à la communauté des chercheurs. Moment de tristesse, la famille du défunt n’est pas restée en marge de cette cérémonie des obsèques nationales. “Nous sommes là pour te dire au revoir et non un adieu. Tu laisses un grand vide dans nos cœurs. C’est le dernier voyage sans retour. Tu as été un papa humble d’une grande modestie, ouvert d’esprit. De tes conseils nous retenons trois choses à savoir : l’intégrité, la bravoure et le travail”, a témoigné Koriba Mariam Doumbo, sa fille. Premier professeur titulaire de chaire en parasitologie-mycologie au Mali, l’éminent médecin laisse derrière lui deux veuves et dix enfants inconsolables. Dors en paix cher Pr. Zié Mamadou Koné

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here