Présidentielle 2018 : Modibo Koné déclare officiellement sa candidature à Ségou

18
Dans le cadre de l’élection présidentielle du 29 juillet prochain, le président du Mouvement Mali Kanou, Modibo Koné, a officiellement déclaré, le samedi 16 juin 2018, sa candidature dans la salle Tientiguiba Danté de Ségou. La cérémonie d’investiture a enregistré la présence des représentants de la « convention des Bâtisseurs », Me Mountaga Tall et Pr. Clément Dembélé, des délégués du Mouvement Mali Kanou venus des différentes régions et du district de Bamako. A cette occasion, le candidat Modibo Koné a promis la refondation de l’Etat dès qu’il sera élu président compte tenu des indicateurs socio-économiques actuels du pays. Dans son projet de société, il propose 9 objectifs à atteindre au cours de son mandat dont la construction d’une paix durable et la sécurité alimentaire. Dans sa déclaration, Modibo Koné estime que l’Etat du Mali a besoin d’une refondation au regard des indicateurs socio-économiques du pays. Pour lui, cette candidature intervient suite à des constats notamment, de mauvaises gouvernance marquée par l’instabilité notoire au sein des institutions de la République, l’insécurité et autres. A cet effet, il se propose d’être candidat pour servir le Mali avec professionnalisme. « Je suis candidat à l’élection présidentielle pour être le prochain président de la République pour servir le Mali. Aujourd’hui, il est temps de servir les Maliens avec professionnalisme, de sortir le Mali des mauvais choix partisans et particuliers. Il est grand temps de pacifier les cœurs, écouter les cris de cœur et agir pour le bien de tous les Maliens de l’intérieur comme de l’extérieur. » a-t-il déclaré. Il a évoqué son projet de société qui tourne autour de 9 points majeurs, notamment la volonté de rétablir un Etat qui respecte les principes de la démocratie en réactivant notre légendaire penchant panafricaniste qui a fait la fierté du peuple malien dans les années de lutte pour l’indépendance de nos états sous la colonisation; de consulter nos autorités morales, au premier rang desquelles les chefs religieux et traditionnels ; de construire une paix durable et restaurer l’autorité de l’Etat ; de bâtir une école performante avec l’adéquation formation emploi ; de renforcer l’accès des femmes aux crédits, qu’il s’agisse de la micro finance pour les plus démunies ou de crédit bancaire pour les professionnelles. Le projet de société se propose de promouvoir l’entrepreneuriat des jeunes et l’accès au numérique à des coûts abordables ; de promouvoir la lutte contre la corruption et de proposer des opportunités d’investissement ; de favoriser l’éclosion de nos talents en mettant à leur disposition les équipements culturels et sportifs propices à la performance et au rayonnement de notre pays ; d’assurer le développement durable à travers la sécurité alimentaire dont l’abondance de l’offre alimentaire qui en résultera tirera les prix à des niveaux accessibles pour les ménages. «De façon spécifique, un fonds de sécurité alimentaire sera mis en place pour la réalisation des infrastructures de stockage au niveau national et dans toutes les régions. Ce fonds sera un recours pour la gestion des catastrophes sans passer par les ressources du trésor public. » Moussa Dagnoko Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here