Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme : L’artiste Salif Keïta dénonce le crime sacrificiel des Albinos au Mali

10
La Fondation Salif Keïta en partenariat avec Rotary Bamako Amitié a célébré, le mercredi 13 juin 2018, la 4ème édition de la Journée internationale de sensibilisation à l’albinisme sur l’île de Djataland. Plusieurs activités ont été effectuées durant ladite journée dont les conférences débats, le sketch de sensibilisation, le concours de poème, la récitation, les prestations d’artistes et des remises de cadeaux. Au cours de la cérémonie d’ouverture des travaux, le chanteur Salif Keïta a vigoureusement dénoncé et condamné le crime sacrificiel des albinos au Mali, notamment l’assassinat de la jeune fillette de 5 ans, Ramata Diarra, le 13 mai 2018 à Fana dans la région de Koulikoro. Plusieurs personnalités ont pris part à la cérémonie d’ouverture des travaux dont l’artiste Salif Keïta, le PDG de la Pharmacie populaire du Mali, Dr Moussa Sanogo, Djibril Coulibaly du Rotary Bamako Amitié, Josiane Yaguibou du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA), la coordinatrice de la Fondation Salif Keïta, Mme Fatou Touré, des responsables de la Fondation Orange Mali et bien d’autres. Après les mots de bienvenue de la coordinatrice de la Fondation Salif Keïta, Mme Fatou Touré, l’artiste Salif Keïta a remercié ses partenaires pour l’appui multiforme. « Merci pour l’amour que vous nous donnez, nous sommes des personnes à part entière, nous avons les mêmes facultés. Nous sommes vendus par pièces dans certains pays. Il y a eu des crimes de sacrifice ici », a déploré Salif Keïta. A sa suite, Djibril Coulibaly du Rotary Bamako Amitié a fait savoir que toute discrimination quelle qu'elle soit, doit être bannie dans la vie des hommes. « C'est pourquoi, nous n'avons pas hésité, un seul instant, pour apporter notre pierre à l'édifice d'un Mali où les albinos vivront comme tous les autres. C' est pourquoi, depuis 2 mois nous travaillons coude à coude, avec la Fondation sur l'organisation de cette journée de sensibilisation et de prise de conscience sur la question de l'albinisme afin que chaque enfant albinos ne se sente plus rejeté, ai confiance en lui, ait des amis non albinos, joue, danse, court comme tout autre enfant, afin que plus jamais, on ne parle plus de maltraitance voire d'assassinat comme celui de Fana pour la petite Diarra ; telle est notre motivation, tel est notre combat », a-t-il déclaré. Face aux défis, il a souhaité des sensibilisations tous azimuts sur l’albinisme. Après avoir fait observer une minute de silence en la mémoire de la jeune fillette albinos de 5 ans, Ramata Diarra, assassiné à Fana (Koulikoro) le dimanche 13 mai 2018, le PDG de la Pharmacie populaire du Mali (PPM), Dr Moussa Sanogo a promis d’apporter un soutien financier et matériel à la Fondation Salif Keïta, car selon lui, la cause est noble. Pour sa part, Josiane Yaguibou du Fonds des Nations Unies pour la population (UNFPA) a souhaité la cessation des actions discriminatoires envers les albinos. Au cours de la cérémonie d’ouverture, Rotary Bamako Amitié a remis son fanion à Salif Keïta et ce dernier a remis les doléances de sa Fondation aux responsables de Rotary Bamako Amitié. Plusieurs activités ont eu lieu durant cette journée dont une conférence débat sur « pourquoi suis-je albinos », développée par Pr Fatoumata Dicko. Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here