Conseil des ministres: La télévision numérique terrestre du Mali en route

2
Mercredi 20 juin, Harouna Touré, le ministre de l’Economie numérique et de la Communication a annoncé l’attribution du marché du passage du Mali de la télévision analogique à la télévision numérique. Pour un délai de 14 mois, le bénéficiaire du marché, un groupe comprenant des Maliens et des étrangers, travaillera à l’installation de la nouvelle télé. « Il y a de nombreux avantages liés à la télévision numérique pour la population », a indiqué Harouna Touré lors du debriefing sur le conseil des ministres au Centre d’information gouvernementale du Mali (CIGMA). L’un des avantages de la télé numérique, c’est la disponibilité d’un service de télécommunication pour la population qui aura accès à l’internet et à la téléphonie à un moindre coût. Selon Harouna Touré, cela constituera une révolution dont le coût de production sera plusieurs fois inférieur à celui de la télévision analogique. « Les installations que l’ORTM utilisent actuellement sont couteuses, elles consomment beaucoup d’énergie, beaucoup de gasoil », a expliqué le ministre de l’Economie numérique. Dans un premier temps, c’est Bamako et les grandes villes régionales qui seront dotés d’antennes de diffusion de la télévision numérique terrestre. Ensuite viendront les zones frontalières pour éviter les interférences entre les localités maliennes bordant les pays voisins. Pour le ministre de l’Economie numérique, les avantages techniques sont importants. Il y a la possibilité d’avoir une vingtaine de chaînes de télévision sur une seule fréquence et l’aptitude de permettre aux parents de verrouiller les chaines que les enfants ne doivent pas regarder. Le gouvernement promet de prendre des mesures d’accompagnement en offrant aux plus nécessiteux 50 000 décodeurs dès le lancement de la nouvelle télé. Par ailleurs, le coût du décodeur ne va pas dépasser 10 000 FCA à en croire le ministre de l’Economie numérique et de la Communication. Soumaila T. Diarra Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here