Election présidentielle : Le gouvernement tente de rassurer l’opposition

24
Le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale a donné le coup d’envoi de la distribution des cartes d’électeur le 20 juin à l’école fondamentale de Oulofobougou en Commune III du district. Babahamane Maïga a assuré du bon déroulement de l’opération sur toute l’étendue du territoire et réaffirmé la reproduction des nouvelles cartes pour le cercle de Kéniéba où les cartes ont été brûlées le 11 juin lors d’une manifestation des jeunes de la ville. Cette opération qui démarre à moins de 40 jours de la présidentielle devrait permettre à plus de huit millions d’électeurs de retirer leurs cartes d’électeur afin d’accomplir leur devoir civique. Si beaucoup d’acteurs politiques et électoraux doutent de l’acheminement des cartes dans les zones d’insécurité, les autorités rassurent. « Toutes les dispositions sont prises pour sécuriser les centres de distribution des cartes biométriques à travers tout le Mali. Nous avons discuté avec tous les mouvements dans les zones d’insécurités. Je vous le garantis que l’opération se déroulera sur toute étendue du territoire », a expliqué Babahamane Maïga, secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale. Autre inquiétude, c’est la situation de Kéniéba où les manifestants ont brûlé les cartes d’électeurs biométriques le 11 juin. Sur ce point, le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale a donné des nouvelles rassurantes. « Les cartes qui ont été brûlées ont été déjà renouvelées. Nous recevrons le lot de Kéniéba (aujourd’hui NLDR) par le vol Air France à 14 heures. Ça sera acheminé sur Kéniéba aussitôt réceptionné», a indiqué l’ancien gouverneur de la région de Kayes. Bamako compte 1 197 857 électeurs repartis entre 133 centres de vote pour 2457 bureaux de vote. Le gouverneur du district a affirmé que toutes les dispositions sont prises pour que chaque électeur puisse entrer en possession de sa carte avant le 27 juillet. « La Commission au niveau du district et les sous commissions au niveau des communes sont composées de représentants de l’administration et des partis politiques. Les sous commissions siègent au niveau des centres de vote avec la possibilité pour elles de créer plusieurs guichets et au-delà se déplacer entre les quartiers », a souligné le colonel Débérékoua Soara, gouverneur du district de Bamako. Pour permettre à tous les électeurs de pouvoir voter le 29 juillet, le gouvernement décrètera des journées citoyennes pour le retrait des cartes électeurs. Les cartes non retirées seront disponibles dans les bureaux de vote où les propriétaires pourront retirer et voter sur place. Maliki Diallo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here