Fédération malienne de football : Le Comité de normalisation se bat pour sauver la saison 2017-2018

7
Sauver la saison 2017-2018. Tel est le vœu du Conor. Pour permettre au Mali d’avoir des représentants légitimes dans les compétitions africaines interclubs de la CAF, le Conor a décidé d’organiser la coupe du Mali. Les quatre 1/2 finalistes seront directement qualifiés pour les compétitions africaines. Les finalistes joueront la ligue des champions et les demi-finales seront engagés en coupe CAF. Les clubs de 2e ou 3e Division, qui s’inviteront dans le carré de la coupe du Mali, sortiront en coupe CAF. Pour la simple raison que la ligue des champions est réservée exclusivement aux clubs champions des différentes L.1 d’Afrique. Pour les en informer, le Conor a invité les présidents des clubs et ligues, les secrétaires généraux des clubs et ligues. C’était le samedi 02 juin au patronat. Selon la présidente du Conor, Mme Daou Fatoumata Guindo, les engagements sont libres et disponibles à la Fémafoot. Personne n’est obligé d’engager son club. Elle invite les districts et les ligues à prendre des dispositions afin que les éliminatoires se passent correctement. Chaque club doit faire ses licences et le Conor a déjà donné le feu vert au département des licences pour que chaque demandeur puisse jouir de ses droits. Le Conor prendra en main la phase fédérale de l’organisation de la coupe du Mali comme d’habitude (les 16ème de finale et les matchs se jouent en aller le 07 juillet et retour le 14 juillet). Et la finale aura lieu le 22 septembre 2018. Le Conor a par ailleurs expliqué les nouvelles dispositions de la CAF par rapport au nouveau calendrier des compétitions africaines des clubs. Selon Mme la présidente du Conor, 2018 est une année transitoire. Les engagements sont prévus en octobre 2018 et le début des compétitions est prévu en fin novembre pour prendre fin le 31 mai 2019. Le vainqueur de la ligue des champions sera directement qualifié pour la phase de poule du 09 août 2019 au 30 mai 2020. Actuellement, le Comité de normalisation gère les affaires courantes. Et l’élection à la présidence de la Fémafoot se fera après l’audit judiciaire et la relecture des textes. Le Conor a en outre révélé que la société Orange Mali est prête à soutenir le football malien, mais elle souhaite que les compétitions arrivent à terme, et une transparence dans la gestion des financements accordés à la Fédération malienne de football. Le Conor a enfin donné des explications sur la situation de la ligue de Ségou qui n’a pu être renouvelée avant le 26 mai. Vu les nombreuses difficultés rencontrées dans les districts (05 districts ont terminé leur mandat et doivent être renouvelés : Bla, Nono, Macina, San, et Baroueli), le Conor a prolongé la date de l’assemblée générale de renouvellement de la ligue de Ségou jusqu’au 30 juin prochain, délai de rigueur. Aux dernières nouvelles, tous les districts seront renouvelés avant le 16 juin 2018. Par ailleurs, le Conor a décidé de créer des commissions indépendantes. Il s’agit de la commission centrale de discipline, la commission centrale de recours et le Tribunal arbitral de football. Ces commissions permettront au Conor de résoudre les litiges. Ousmane Traoré dit Man Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here