Préparatifs des élections : Le retrait des cartes d’électeurs biométriques a débuté

9
L’opération, qui durera 37 jours, va se poursuivre jusqu’au 27 juillet prochain Phase décisive pour la réussite de l’organisation d’élections crédibles et transparentes, les cartes d’électeur biométriques intégralement réceptionnées par les autorités compétentes sont en train d’êtres distribuées. Comme annoncé par le Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga, c’est effectivement hier que l’opération a débuté dans notre pays. Le coup d’envoi a été donné dans l’enceinte de l’école Camp Digue, sise en Commune III du District de Bamako par le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation, Babahamane Maïga. C’était en présence des autorités politiques, administratives et coutumières de ladite commune. Pendant 37 jours, ce sont 8.462.000 cartes d’électeur qui seront distribuées à des électeurs repartis dans les 23.000 bureaux de vote installés à travers tout le pays. Peu de temps après le lancement proprement dit, le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale a déclaré que conformément au chronogramme de suivi des élections, il a été procédé au lancement officiel de la distribution des cartes d’électeur biométriques, qui devait se dérouler dans tous les chefs-lieux de régions. «Pour la réussite des élections, les Maliens doivent enlever leurs cartes d’électeur, la distribution devant se poursuivre jusqu’au 27 juillet prochain. Les trois derniers jours seront mis à profit pour repositionner les cartes d’électeur non retirées au niveau des bureaux de vote par l’intermédiaire des sous-préfets, les préfets. Ceux qui n’auront pas retiré leurs cartes pendant cette période de 37 jours, pourront le faire au niveau des bureaux de vote, même le jour de vote, conformément à la loi», a expliqué Babahamane Maïga, avant d’ajouter que ceux qui ne veulent pas voter pour l’élection présidentielle, auront la possibilité de récupérer plus tard leurs cartes d’électeur biométriques auprès des sous-préfets ou préfets. Le secrétaire général du ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation a, en outre, indiqué que les cartes d’électeurs ne sont pas conçues pour la seule élection présidentielle, mais pour une série de consultations électorales. Elles pourront ainsi être utilisées une dizaine de fois. «Si le Malien veut exercer réellement son pouvoir de suffrage, la 1ère phase de cet exercice est la carte d’électeur qui permet de pénétrer dans le bureau de vote pour choisir son bulletin et de faire son choix», a-t-il précisé. Par ailleurs, M. Maïga a assuré qu’ont été définies une stratégie normale et une stratégie spéciale de distribution pour les grands centres urbains comme Bamako, les chefs-lieux et certaines grandes villes. Ces grands centres ont en effet des réalités différentes d’une localité qui n’a qu’un seul bureau de vote, a-t-il expliqué. «Les dispositions sécuritaires sont prises dans le Centre et dans le Nord du pays pour assurer la sécurisation de ces opérations de distribution. Les moyens financiers, les moyens roulants sont mis à profit pour permettre une meilleure distribution de ces cartes », a assuré M. Maïga. Pour terminer, le secrétaire général du ministère de l’Administration et de la Décentralisation est revenu sur les principales étapes des préparatifs des élections : la révision des listes électorales, l’enrôlement biométrique des nouveaux majeurs et la convocation du collège électoral. A cette date, a-t-il indiqué, tous les actes législatifs et règlementaires ont été pris. Il a cité, notamment le vote de la nouvelle loi électorale, la prise de toutes les décisions afférentes aux élections (celles concernant les cartes d’électeur, les bulletins de vote, les procurations) et la formation des formateurs. Massa SIDIBÉ

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here