Rentrée solennelle des auditeurs de justice : Les encouragements du ministre de tutelle

13
« Je suis fier de cette promotion, car elle produira un jour des cadres valables. Je resterai derrière elle jusqu’à mon dernier souffle.. » Cette déclaration a été faite par le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Hamidou Younoussa Maiga, lors de la rentrée solennelle des auditeurs de justice de l’année 2018 à l’Institut national de formation judiciaire (INFJ), Maitre Demba Diallo, le lundi 18 juin. C’était en présence de bon nombre de membres de la famille judiciaire dont le Directeur de l’INFJ Maitre Demba Diallo, du Bâtonnier de l’Ordre des avocats du Mali, Me Alassane Sangaré du Président de la Cour suprême Nouhoum Tapily etc.. En effet, il rappellera que ce concours a été fait dans la plus grande transparence, c’est l’effort personnel qui a payé. Il se dit fier de ces auditeurs qui deviendront un jour des cadres valables et qu’il restera derrière cette promotion jusqu’à son dernier souffle. En encourageant ces poulains, il les a fait savoir que la coopération internationale a contribué au renforcement des infrastructures de l’INFJ, notamment la construction en cours d’un amphithéâtre de 600 places, d’une cafétéria et d’une bibliothèque. S’y ajoute le renforcement des outils pédagogiques, notamment une salle de visio-conférence ultra moderne, financée par l’Union européenne Quant au Bâtonnier de l’Ordre des avocats, il dira que depuis déjà bien des années, nous venons d’assister à l’organisation d’un des concours des auditeurs de justice les mieux organisés au Mali. C’est ainsi qu’il a exprimé toute sa gratitude au ministre de la Justice d’avoir pris le taureau par les cornes pour la transparence exercée dans ce recrutement. En félicitant les auditeurs, il leur a souligné qu’il ont la maitrise du droit, mais que cela n’est pas suffisant et qu’ils doivent désormais faire de l’apprentissage du savoir être magistrat. Ce faisant, les auditeurs doivent faire preuve de qualité, d’humilité, de compétence et d’intégrité, a laissé entendre Me Sangaré. Le Directeur de l’INFJ ajoutera qu’après 24 mois de formation, ces auditeurs prêteront serment solennellement l’un après l’autre. Il s’agira alors pour vous de garder le secret professionnel et de vous conduire en tout comme des dignes et loyaux auditeurs de justice. En choisissant de devenir magistrat, vous n’allez pas devenir les simples maillages ou les rouages indifférents d’une quelconque chaine administrative. Soyez persuadés que votre action, vos choix procéduraux, vos décisions vont toucher au plus intime de la vie de nos concitoyens, qu’il s’agisse de leur honneur, de leur liberté, de leurs intérêts financiers, a expliqué le directeur de l’INFJ Me Demba Diallo. Adama Bamba Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here