Pourquoi IBK devrait avoir honte de l’affaire Mamoudou Gassama

34
Le 26 mai dernier, un jeune malien du nom de Mamoudou Gassama a redonné vie à un enfant de quatre ans en l’empêchant de tomber du haut d’un immeuble de 4 étages en France. Ce geste lui a valu tous les honneurs allant jusqu’à le qualifier de Spiderman français voire de héros. Le président malien à l’instar de beaucoup d’autres a montré toute sa satisfaction face à ce geste qui devrait être une honte non seulement nationale, mais internationale. Sauver un enfant est certes un geste honorable et démontre une grandeur d’âme. L’acte héroïque n’a sa valeur que du lieu où il est posé. Nous sommes en France, un pays qui accorde plus de valeurs à ses enfants puisqu’il s’agit là d’un État où le taux de naissance reste faible. Dans ces genres de pays, l’enfant constitue une denrée rare. Sauver la vie d’un de ces gosses revient à sauver des milliers de vies, car il se pourrait que le couple auquel cet enfant appartient n’ait plus la possibilité d’avoir d’autres enfants. Mamoudou Gassama a été alors un homme chanceux pour avoir pratiqué un geste dont chaque citoyen de son pays de départ exécute à longueur de journée sans bénéficier, même d’un bon remerciement à forte raison des reconnaissances d’un État qui n’accorde pas un centime de crédits aux gestes héroïques d’un homme. Mais puisque c’est la France qui lui a accordé toute sa considération en le hissant au rang de héros de par le geste qu’il a accompli, le locataire de Koulouba a profité de la même occasion pour faire mine de montrer qu’il est reconnaissant envers ces genres de gestes. Pour ce faire, il a assuré les frais de déplacement et de séjour du jeune Gassama à Bamako avec lequel il a eu untête-à-tête le lundi dernier. Ce que le président malien a oublié, c’est que ce geste qu’il vient de faire au lieu d’élever sa cote de popularité au contraire l’abaisse profondément. Cette affaire Gassama devrait être pour lui une honte. Pourquoi ? Mamoudou Gassama est arrivé en France en tant qu’immigrant en traversant plusieurs difficultés. Il a traversé le Niger, le Burkina Faso, la Libye, il a été secouru sur la mer en 2014. Alors, la question que nous devrons nous poser est que si les conditions étaient réunies au Mali est-ce que ce jeune homme allait risquer autant sa vie. Il aurait fait profiter sa nation de ces dons si réellement il en a. ce que les gens oublient dans cette affaire, c’est que le président IBK veut instrumentaliser le jeune homme en se servant de lui comme bouclier de campagne. Mais l’ignorance fait que Gassama n’a pas sûrement vu ce côté avant de se jeter dans la gueule du loup. Avant d’agir à la hâte, il devrait se poser la question suivante : Pourquoi tant d’honneurs à ma cause alors que le jeune Lassana Bathily qui a sauvé des hommes lors d’une attaque terroriste au supermarché casher n’en a pas reçu ? La réponse est simple, c’est que nous nous trouvons dans une période électorale et le président sortant saute sur toutes les occasions pour se faire plaire aux yeux du monde. Cette affaire au lieu d’être une fierté internationale devrait également être une honte internationale dans la mesure où de part et d’autre le monde, les immigrants sont victimes de maints maux : expulsion, mauvaises conditions de vie, emprisonnement, esclavage etc. Même là, le jeune Gassama doit savoir que les honneurs accordés en sa personne ne prouvent pas un amour pour lui. Il a été chanceux que rien n’ait trouvé l’enfant durant l’opération sinon il allait passer le restant de sa vie derrière les barreaux. Ces hommes dont vous niez tant, dont vous détestez autant sont ceux qui sauvent vos vies. Il est alors temps que la communauté internationale change de vision à l’égard des migrants. Au lieu de faire de ces hommes des adversaires, il faudrait les prendre comme des frères. Fousseni TOGOLA

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here