Accueil Sport Coupe du Monde 2018 : la Belgique écrase la Tunisie et fait...

Coupe du Monde 2018 : la Belgique écrase la Tunisie et fait un grand pas vers les huitièmes

35
Pour son deuxième match de poule, la Belgique était opposée à la Tunisie. Les Diables Rouges ont surclassé les Aigles de Carthage en offrant une véritable démonstration offensive (5-2). Une victoire qui leur permet d’entrevoir les huitièmes de finale de la Coupe du Monde 2018.
Deuxième match du groupe G ce samedi après-midi. La Belgique est opposée à la Tunisie dans le stade du Spartak. En cas de succès, les Diables Rouges pouvaient valider leur billet pour les phases finales de la Coupe du monde 2018, alors qu’une défaite serait quasi synonyme élimination pour les Aigles de Carthage. Pour ce match, le sélectionneur belge Roberto Martinez reconduisait le même onze de départ que lors du premier match. Côté Tunisien, Nabil Maâloul faisait de même, à l’exception de Saîf-Eddine Khaoui qui remplaçait Naim Sliti. Le début du match démarrait sur un rythme effréné. La Belgique mettait d’emblée le pied sur le cuir et se jetait à l’assaut du but tunisien. Thomas Meunier allumait la première mèche, mais Ben Mustapha était vigilant (4e). Ce n’était que partie remise, puisque Hazard ouvrait le score sur penalty après avoir été fauché dans la surface (1-0, 7e). Les Belges faisaient forte impression en ce début de match. Collectivement au point, chaque offensive faisait mal à l’adversaire. Après un raid de Meunier, Lukaku était décalé à droite. Ce dernier adressait un centre à ras de terre pour Hazard, mais il manquait le geste et le cadre (13e). Totalement dépassée, la défense des Aigles de Carthage était déboussolée. Sur une perte de balle au milieu de terrain, Hazard menait un contre éclair et lançait Lukaku qui croisait parfaitement son tir pour doubler le score (2-0, 16e). Sonnée, la Tunisie réagissait pourtant dans la foulée. Sur un coup franc déposé de Wahbi Khazri, Dylan Bronn réduisait le score d’une belle tête (2-1, 18e). Le buteur tunisien passait cependant par toutes les émotions puisqu’il sortait blessé sur civière (22e). Premier temps mort dans ce début de match très intense. Dans une rencontre où les individualités belges faisaient déjà très mal, la Tunisie se tirait des balles dans le pied en faisait de nombreuses erreurs. Sur un nouveau contre, le duo Hazard-Lukaku s’illustrait, mais le dernier nommé poussait trop son ballon (27e). Passé le cap de la demi-heure de jeu, les débats s’équilibraient et les Aigles de Carthage faisaient enfin parler leurs qualités.

Démonstration offensive des Diables Rouges

Les offensives étaient impulsées par un Wahbi Khazri, bien en jambes. Le capitaine des Aigles de Carthage déclenchait une frappe flottante de loin que Courtois captait en deux temps difficilement (33e). Plus les minutes avançaient, plus la Belgique reculait. Mais un deuxième coup dur venait couper les jambes tunisiennes avec la sortie sur blessure du défenseur central Syam Ben Youssef (41e). Au bout du temps additionnel de la première période, Lukaku redonnait un break d’avance au sien d’un joli piqué après une superbe passe de Meunier (3-1, 45e+4). Au retour des vestiaires, la Tunisie revenait sur le pré avec l’ambition de sauver l’honneur. Mais Eden Hazard douchait les espoirs tunisiens dès la reprise. Sur une ouverture millimétrée de Kevin De Bruyne, Eden Hazard contrôlait cette offrande et éliminait le portier pour donner encore un peu plus d’ampleur au score (4-1, 51e). Avec ce matelas d’avance, la Belgique pouvait désormais contrôler gérer la fin de match. La Tunisie tentait de sauver l’honneur et se lançait à l’abordage des cages de Courtois. Forcément, à force de se livrer, ces derniers s’exposaient aux contres et à la vitesse fulgurante des attaquants belges. A l’entrée de la surface, Carrasco enroulait un tir qui frôlait le cadre (62e). Rentré en jeu à la place d’Hazard, Michy Batshuayi voulait également participer à la fête. Lancé par Mertens, l’attaquant de Chelsea éliminait le gardien, puis tirait dans les cages vides… mais Meriah sauvait sur sa ligne (77e). A l’approche de la fin du match, les vagues belges déferlaient sur la défense tunisienne. Batshuayi, encore lui, pensait enfin faire trembler les filets en reprenant un ballon relâché par le gardien après un tir de Carrasco, mais son sa tentative frappait la barre (80e). Jamais deux sans trois. Michy Bashuayi reprenait de volée un centre de KDB… une fois de plus sauvée par Ben Mustapha (81e). A force d’abnégation, Bashuayi trouvait la faille en reprenant d’un tacle un centre de Tielemans (5-1, 90e). Ce dernier manquait de peu le doublé en ratant son face à face (90e+2). Au bout du temps additionnel, Khazri sauvait l’honneur en inscrivant un but anecdotique (5-2, 90e+3). La Belgique offrait une véritable démonstration offensive à ses supporters et prenait une sérieuse option pour les huitièmes de finale de la Coupe du Monde 2018, alors que la Tunisie était quasiment éliminée de la compétition. Par footmercato.net – Publié le : 23/06/2018 – 15 h 56

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here