L’observatoire : En Hausse : Ibrahima Diawara

28
Un patron sur tous les fronts” a su bien dire l’hebdomadaire Jeune-Afrique pour bien signifier que “le Pdg fondateur d’IBI Group est à la tête de l’une des compagnies les plus diversifiées du pays“. Ibrahima Diawara affectueusement appelé Stones par certains ou Solar par d’autres, du nom de deux de ses entreprises dont le succès s’est confondu avec son nom, est une des grandes fiertés du Mali. C’est un capitaine d’industrie visionnaire, ce qui se justifie par la diversification de ses activités : Transports dont une flotte d’avions spécialisés dans les opérations de “pluies provoquées” pour le secteur agricole, télécoms, BTP, énergie, fabrication de carreaux, de tuiles, de briques… Ce passage tiré de Jeune Afrique en dit suffisamment long : “Toujours en quête de nouveaux marchés, Ibrahima Diawara part à l’assaut de la sous-région. En 2011, il fusionne toutes ses activités en une seule entité, IBI Group SA. Diawara Concrete Industry est renommée Stones, et Diawara Solar devient Builders”. En s’appelant ainsi, ces entreprises peuvent participer à n’importe quel appel d’offres international”, explique le patron. La success-story de Diawara est de celles qu’il faut raconter à la jeunesse malienne pour qu’elle puisse se convaincre que la réussite est au bout de l’effort et la persévérance. Chapeau, Diawara ! Mme Chato Cissé
L’observatoire : En Hausse : Ibrahima Diawara
Chato
Nous avons préféré attendre que la poussière se soit dissipée pour décerner un coup de chapeau magistral et visible à l’Honorable Mme Haïdara Aïssata Cissé dite Chato, désormais 2e vice-présidente du Parlement panafricain. Elle est ainsi la 2ème personnalité malienne à accéder à ce poste de vice-président du parlement panafricain, après l’actuel président de la République, Ibrahim Boubacar Keita. C’est exactement le 10 Mai dernier, lors de la 6ème session ordinaire du parlement panafricain, qu’elle a été portée à ce poste panafricain si stratégique, après une candidature soutenue par toute la sous-région. Cette élection honore toutes les femmes africaines et celles du Mali en particulier. En charge donc de la diplomatie parlementaire au Parlement panafricain, elle s’assigne comme mission principale d’amener tous les Etats membres de l’Union Africaine à ratifier le Protocole de Malabo : un protocole additionnel à l’Acte constitutif de l’Union africaine visant à doter le Parlement africain des pleins pouvoirs en matière législative. EN BAISSE : Housseyni A. Guindo Housseyni Amion Guindo alias Poulo, ex ministre des Sports et ensuite ministre de l’Education nationale ayant quitté le gouvernement à trois mois de la Présidentielle parce qu’il a des ambitions, ne se porte pas mieux sur le terrain politique. Raison pour laquelle, au fil des semaines, il commence à devenir un abonné de cette rubrique.
L’observatoire : En Hausse : Ibrahima Diawara
L’ex- ministre de l’Education, Housseini Amion GUINDO
En effet, le démembrement de son parti, la Codem, continue. C’est ainsi qu’après le départ d’un de ses responsables, Adama Sall, ayant rejoint l’Urd avec bagages et militants, c’est au tour de la commune VI de faire défection. Ce qui est grave dans ce cas, c’est que non seulement le responsable local a rejoint le Mouvement pour le Mali (Mpm) de Hadi Niangado, créé sur les flancs de la Codem, mais en plus le siège de la Codem a été purement et simplement transformé en siège local du Mpm. Si ce n’est pas un pied de nez à Poulo qui a peiné à rassembler les parrainages nécessaires avant de déposer son dossier de candidature, cela n’est pas loin de l’être. Les associations de consommateur
L’observatoire : En Hausse : Ibrahima Diawara
Mme Coulibaly, présidente ASCOMA
Où est donc l’Ascoma présentée comme l’association de consommateurs la plus représentative au Mali ? Pitié, elle est dans le coma ! En effet, le prix du carburant vient de connaître une hausse de près de 15%. A cela s’ajoutent les nombreuses manipulations des prestations auxquelles se livrent les compagnies de télécommunications, sans compter les affres de la spéculation sur les prix de certains produits que les populations vivent stoïquement. Pendant ce temps, silence radio du côté des associations de consommateurs, plus préoccupées à siéger dans des conseils d’administration et à courir derrière des strapontins. Les populations s’étonnent même d’apprendre qu’il y a des associations des consommateurs qui négocient en catimini en leur nom et bénéficient de jetions de présence pour leur présence dans de nombreuses structures. Il est temps de secouer le cocotier, surtout au moment où la nouvelle loi sur la protection des consommateurs prévoit le versement de subsides à titre de subventions à des associations de défense de consommateurs reconnues d’utilité publique. A SUIVRE Mme Kanté Djeynaba N’Diaye Je suis candidate parce que je suis révoltée. Les hommes qui sont là ne pensent qu’à eux-mêmes, pas au pays “, a déclaré à l’AFP Mme Kanté Djeynaba Ndiaye dite Djébou, âgée de 55 ans.
L’observatoire : En Hausse : Ibrahima Diawara
Kanté Djénéba N’Diaye dite Djébou, entrepreneure de son état, est candidate indépendante
Une entrée fracassante donc dans l’arène politique pour cette femme d’affaire qui a ainsi déclaré solennellement son ambition de briguer la magistrature suprême du Mali. Est-elle bien préparée à cela ? On verra bien. En tout cas, elle rassure pouvoir franchir le cap des parrainages et dispose de la caution de 25 millions de Fcfa à verser au Trésor public comme l’exige la Loi. Pourra-t-elle capter les voix des femmes qui constituent un poids lourd de l’électorat ? C’est à voir ! Raison pour laquelle elle est à suivre dans sa campagne électorale pour savoir ce qu’elle apporte comme propositions pour espérer convaincre les Maliens car il ne s’agit pas seulement d’être une candidature féminine, mais il faut avoir plein de bagout pour prétendre s’assoir sur le fauteuil de président de la République haut perché dans la colline de Koulouba. Abakary Touré
L’observatoire : En Hausse : Ibrahima Diawara
Abakary Touré
Abakary Touré est le président de la Plateforme “ IBK doublé 2018″ dont le lancement des activités est prévu demain samedi 23 juin 2018 au Palais de la Culture Amadou Hampathé Ba à partir de 09 heures. Cette plateforme qui affirme regrouper près de 300 associations qui soutiennent la candidature du président IBK promet de relever le défi de la mobilisation. Rappelons que le président de “IBK doublé 2018”, Abakary Touré se prévaut d’une riche expérience politique pour être passé à l’Aeem, avant de devenir un des responsables du Cnj-Mali où il est le secrétaire national chargé des relations extérieures. Cette plateforme travaille à l’ombre de trois marraines décidées à atteindre l’objectif de réélection du président IBK : Mme Kéïta Mami Sidibé épouse Karim Kéïta, Mme Maïga Aminata Koné épouse de Alhousseini Abba Maïga ex 4è vice-président des Fare Anka Wuli, et Mme Kady Barry, présidente de l’Association des personnes de petite taille.

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here