Exactions à Nantaka, les USA condamnent, le gouvernement promet une enquête

9
Suite à la découverte de 25 corps dans des fosses communes et la reconnaissance par le gouvernement malien de l'implication de certains militaires, les États Unis demandent l'ouverture d'enquête « crédible et transparente ». Dans un communiqué rendu public jeudi, le département d’État américain se dit préoccupé par la détérioration de la situation sécuritaire au Mali et au Sahel. Dans le communiqué, la porte-parole du département d’État américain Heather Nauert a exprimé sa « préoccupation au sujet du rôle des forces militaires maliennes dans la mort de 25 personnes reconnu par le ministre de la Défense Tiéna Coulibaly ». Les États unis disent soutenir la décision du ministre Coulibaly d'ouvrir rapidement une enquête. Ils appellent d'ailleurs le gouvernement du Mali à faire en sorte que l'enquête sur cet événement et sur d'autres graves accusations de violation des droits de l'Homme soit menée de manière crédible et transparente. La porte-parole de la diplomatie américaine a indiqué que son pays, reste très préoccupé face à la détérioration de la situation sécuritaire au Mali et au Sahel. « Nous exhortons les forces de sécurité et le gouvernement à prendre les mesures nécessaires au respect des droits de l'Homme, à la protection des civils pour renforcer la confiance et contrer l'extrémisme violent », a-t-elle conclu. Au même moment, le gouvernement malien de son côté a promis de faire toute la lumière sur ces exactions. Le Président de la République Ibrahim Boubacar Kéita a convoqué ce vendredi une réunion du conseil supérieur de la défense. Selon le ministre de la défense, le président a instruit à la Justice militaire de tout mettre en œuvre pour faire la lumière sur cette affaire. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here