Réfugiés dans le monde : Plus de 136 000 maliens dans les pays d’asile !

19
A l’instar de la communauté internationale, le Mali a commémoré la journée mondiale des réfugiés sous le thème : « Ensemble avec les réfugiés ». C’était dans la matinée du mercredi 20 juin à la Maison des ainées sous la présidence du secrétaire général du ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire, Ahmadou Diallo et en présence de la représentante du Haut Conseil des Réfugiés, Mme Angele Djohossou et du président de l’Union des réfugiés au Mali, Patrice Mvuama. Selon M.Diallo aujourd’hui plus de 136 000 maliens sont en asile dans d’autres pays. La situation des réfugiés est sombre. Contraints de quitter leur pays, soit par insécurité ou à la recherche de condition de vie meilleur, les réfugiés vivent dans des conditions de plus en plus dégradantes au fil des ans. Dans son intervention, le président de l’Union des Réfugiés u Mali dira que la situation des 78 millions de personnes réfugiées à travers le monde est sombre. Selon lui, malgré sa situation sécuritaire, le Mali a accueilli sur son sol plus de 20 000 réfugiés repartis entre Kayes, Bamako et les régions septentrionales. « La solidarité n’est pas un vain mot au Mali » a déclaré le président Mvuama. Par ailleurs, il n’a pas manqué de souligner certaines difficultés auxquelles les refugiés sont souvent confrontés sur le sol malien. Parmi celles-ci, Patrice Mvuama a souligné d’un ton fort, la santé et le problème de carte de réfugié. Avant de terminer, il a exhorté les réfugiés d’œuvrer pour ne pas être un fardeau pour le Mali mais plutôt une chance. A sa suite, la représentante du HCR au Mali, dira que le thème de la journée mondiale des réfugiés de 2018, « Ensemble avec les réfugié » offre l’occasion de valoriser l’esprit de solidarité des communautés hôtes avec les personnes déracinées leur permettant de reconstruire leur vie et se construire un avenir meilleur. « Au Mali, nous avons la chance de travailler dans un contexte où le peuple ouvre chaleureusement ses portes pour accueillir les demandeurs d’asile et les réfugiés dans des conditions de sécurité et de dignité » a-t-elle déclaré. Et d’ajouter, que le Mali reste un pays résolu qui collabore avec ces partenaires pour améliorer les conditions de retour des réfugiés maliens. Selon elle, les déplacements forcés prennent des ampleurs et deviennent de plus en plus complexes. S’appuyant sur la base du rapport annuel sur les tendances mondiales de HCR internationale, elle dira que 68,5 millions de personnes sont actuellement déracinées. Après avoir soutenu que cela est un chiffre record aux conséquences massives sur les pays en développement, elle dira qu’une personne s’est déracinée toutes les deux secondes en 2017. A son tour, le Secrétaire Général du ministère de la Solidarité et de l’Action Humanitaire dans son exposé est revenu sur certaines données en la matière. A cet effet, il a souligné qu’au même moment où se fête la journée mondiale des réfugiés, plus de 136 000 Maliens sont réfugiés dans les pays d’asile. Les concernant, il dira que l’accompagnement de la communauté internationale a permis de faciliter le rapatriement volontaire de 66 747 parmi eux et le retour sur le plan interne de 526 505 déplacés. Selon M. Diallo, le Mali a accueilli sur son sol malgré le contexte sécuritaire plus de 24 375 réfugiés de différentes nationalités. « Je vous donne l’assurance que le gouvernement ne ménagera aucun n’effort pour leur intégration et leur réintégration socioéconomique » a-t-il promis. Par Moïse Keïta Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here