Sécurité alimentaire et programme électoral : La Fondation Adenauer outille 35 partis politiques

11
A l’initiative de la coordinatrice régionale du projet “Un seul monde sans faim” de la Fondation Konrad Adenauer, 35 représentants de partis politiques issus de la majorité et de l’opposition ont bénéficié la semaine dernière d’une formation sur la prise en compte de la sécurité alimentaire dans l’élaboration d’un programme électoral. Pour inciter les partis politiques à prendre en compte la problématique de la sécurité alimentaire dans leurs programmes électoraux, la Fondation Konrad Adenauer a initié les 21 et 22 juin 2018 une formation à l’intention d’une trentaine de partis politiques issus de la majorité et de l’opposition. C’était autour du thème “la prise en compte de la sécurité alimentaire dans l’élaboration du programme du parti”. A l’ouverture de l’atelier, Thomas Schiller, directeur régional du bureau Sahel de la Fondation Konrad Adenauer a expliqué aux participants les objectifs recherchés par sa structure en initiant une telle formation. Selon lui, il s’agissait d’amener les partis politiques à se familiariser avec les techniques d’élaboration d’un programme de campagne et de cerner les enjeux de la sécurité alimentaire. Après la cérémonie d’ouverture, il est revenu aux deux experts, Ousmane Kornio et Samba Dolo de tenir en haleine les participants autour de la question de la sécurité alimentaire tout au long des deux jours de formation. A la fin de la formation, Awa Sow, coordonnatrice régionale du projet “Un seul monde sans faim” de la Fondation Konrad Adenauer, a invité les 35 participants à inciter leurs partis politiques à s’inscrire dans la dynamique de la sécurité alimentaire. En réponse, M. Diabaté, au nom des participants a remercié la Fondation pour son initiative avant de l’inviter à l’étendre à d’autres formations politiques. “Cet atelier nous a permis de cerner la question de la sécurité alimentaire dans toutes ses dimensions. Vous nous avez permis de nous outiller sur la technique d’élaboration d’un programme de campagne”, a-t-il rassuré. Pour conclure, il a pris l’engament au nom des participants à tenir compte de la problématique de la sécurité alimentaire dans leurs programmes de campagne. Oumar B. Sidibé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here