Présidentielle du 29 juillet 2018: le PDR réitère son soutien à IBK

8
Le Parti pour le renouveau et le développement (PRD) a réaffirmé, samedi dernier à la Maison des Ainés de Bamako, son soutien à la candidature du Président Ibrahim Boubacar KEITA, à la présidentielle du 29 juillet prochain. Mme Assétou SANGARE, présidente de cette formation politique, l’une des dernières nées, à cette occasion a lancé une pique à l’opposition tout appréciant le bilan du 1er quinquennat du Président IBK. Placée sous le parrainage du Conseiller du président de la République, Mamadou Frankaly KEITA, l’évènement du PRD a été marqué par la présence de plusieurs responsables de la Plateforme électorale Ensemble pour le Mali (EPM). Des responsables, cadres et militants du parti étaient également nombreux à y prendre part dans la salle de rencontre de la Maison des Ainés. Créé, il y a quelques mois, le PRD, l’un des benjamins des partis politiques au Mali, dirigé par Mme Assétou SANGARE. Depuis sa création, il s’implante progressivement, à travers le pays. Ce parti a décidé, suite à des consultations à l’interne, de défendre le bilan et de soutenir la candidature du président Ibrahim Boubacar KEITA. Justifiant cette décision après les mots de bienvenue de son vice-président, la présidente du PRD a soutenu qu’il s’agit de permettre à IBK de continuer l’œuvre de redressement de notre nation qui est une réalité indéniable aujourd’hui sur divers chantiers. Certes, a affirmé la présidente Assétou SANGARE, le PRD soutient IBK et défend son bilan, mais ne fait pas de langue de bois dans leurs collaborations. Selon sa présidente, le PRD n’est pas «un soutien zélé, mais plutôt objectifs». C’est pourquoi sans ambages, elle a reconnu que pour le premier quinquennat d’IBK : «il reste beaucoup à faire, nous savons et nous sommes conscients des attentes des Maliens, nous savons que par endroit qu’il y a eu des insuffisances». Mais en dépit de ces faiblesses, dans un contexte national, marqué par de crise sécuritaire, économique et institutionnelle, Mme SANGARE a estimé que le bilan d’IBK est hautement positif. Elle a rappelé plusieurs réalisations du régime sur une liste d’activités non-exhaustive. Ainsi, elle a relevé, dans son intervention, que pendant son premier mandat qui tire vers sa fin, IBK a facilité la reprise de la croissance économique ; amélioré les conditions de vie et de travail des forces armées et de sécurité ; accordé 15% du budget national au secteur de l’agriculture. Aussi, leur candidat a, à son actif, la réalisation de milliers de kilomètres de routes reliant les localités du pays et le Mali à des Etats de la sous-région, a ajouté la présidente du PRD. «Le Président IBK a le label et le calibre qu’il nous faut présentement pour maintenir le cap et orienter notre cher Maliba vers la paix, la stabilité sociale, le développement économique et social au bénéfice de toutes les Maliennes et Maliens», est-elle convaincue. Toujours soutenant leur candidat et la position de son parti, Mme Assétou SANGARE a ouvert «une fenêtre dans son speech» pour répondre aux membres de l’opposition qui peignent tout en noir les réalisations du régime. «Beaucoup parlent et vous font croire comme si c’est facile, croyez-moi ils n’auraient pas fait mieux à la place d’IBK et ne feront pas d’ailleurs mieux que lui après 2018 », a déclaré Mme Assétou SANGARE, ancienne secrétaire générale du parti YELEMA et considérée comme l’une des femmes politiques influentes en Commune IV du District de Bamako. En tant que membre de la plateforme Ensemble pour le Mali, le PRD, a déclaré sa présidente, va s’organiser et se battre à tous les niveaux pour assurer une victoire éclatante sans discussion possible à IBK le soir du 29 juillet prochain. Auparavant, le parrain de l’événement, Mamadou Frankaly KEITA avait intervenu. Il a fait un discours bilan sur les cinq ans du président IBK. A l’image d’Assétou SANGARE, il pense que les soutiens d’IBK ne manquent pas d’arguments pour défendre le bilan de leur candidat au regard des immenses progrès réalisés. Par Sikou BAH Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here