Télévision numérique terrestre : Le Mali décide de franchir le pas

9
Le ministre de l’Economie numérique, de l’Information et de la Communication, Arouna Modibo Touré, l’a annoncé le mercredi 20 juin dernier. Le traditionnel Conseil des ministres a adopté un projet de loi portant marché relatif à l’installation de la télévision numérique sur l’étendue du territoire. Pour ce faire, le ministre Touré a briefé les hommes de médias sur le contenu du projet. Selon lui, le processus a démarré dans le monde entier depuis l’année 2000. A la suite de quoi, l’Union nationale des télécommunications (UIT) a adopté en 2006 un accord régional par lequel tout les Etats membres devraient obligatoirement démarrer le passage de la télévision analogique au numérique. Le ministre indique que c’est ainsi qu’au Mali le gouvernement a entamé une série de réformes. Ces réformes ont impliqué la séparation des fonctions d’édition et de diffusion avec la création de la Société malienne de transmission de diffusion (CMTD) et qui a en charge dorénavant de la mise en œuvre de ce plan de numérisation de la télévision. Il ajoute que de manière harmonieuse, le Mali a assuré ce transfert de l’analogique au numérique par un décret en 2011, instituant un comité national de transfert de la radiodiffusion analogique a la radiodiffusion numérique. Arouna Touré explique que par la suite une feuille de route a été élaborée ainsi qu’une stratégie en plus de l’adoption de deux documents importants par le conseil des ministres du 30 octobre 2014. Pour lui, c’est à partir de cette date que le Mali a amorcé la transition numérique de la télévision. Parlant des avantages de cette transition, il soutient qu’elle offre des perspectives indéniables pour le Mali que ce soit dans le domaine de la technologie, dans le domaine économique social et culturel. Les populations vont donc bénéficier de l’utilisation efficace du spectre et cela permet d’avoir plus de chaînes disponibles pour une seule fréquence. Arouna Touré affirme aussi qu’avec l’avènement de la télévision numérique, y aura une diminution de charge de production d’énergie, car la télévision numérique utilise moins de bande passante que la télévision analogique. A la suite du ministre Touré, son homologue porte-parole du gouvernement, Amadou Koïta, a entretenu les journalistes sur les grandes décisions du conseil des ministres du jour. Ces décisions, selon lui, portent sur un projet d’acquisition de la nationalité malienne par voix de naturalisation pour 11 personnes. Ensuite, un projet de loi portant institution d’assurance maladie universelle et un projet de décret fixant les taux d’indemnité et de primes accordées au personnel du Secrétariat général du gouvernement. Amadou Koïta a aussi déclaré que le conseil a entendu deux communications écrites. La première vient de la Primature, portant politique relative aux archives nationales du Mali et son Plan d’action 2018 – 2022. La seconde communication a porté sur le document relatif à la politique national en matière d’intégration africaine au Mali et son Plan d’action 2018-2022. Sanata GOITA (Stagiaire)

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here