HCC : Le président Diakité commandeur de l’Ordre national du Mali

17
Elevé à la dignité de commandeur de l’Ordre national par le président de la République, le jeudi dernier à Koulouba, Mamadou Satigui Diakité, président du Haut conseil des collectivités (HCC), dédie sa médaille à toutes les collectivités locales du Mali. Cette grande distinction de la nation est une récompense des nombreux efforts fournis tous les jours par le président du HCC pour la concrétisation de la décentralisation au Mali. Fortement motivé par cette décoration, le président du HCC n’a pas caché sa satisfaction : “Je suis vraiment comblé par cette distinction. Cette décoration prouve que la nation est reconnaissante de ce que nous faisons tous les jours. Je remercie le président de la République pour cette reconnaissance et je dédie cette médaille à toutes les collectivités du Mali et tous les membres de mon institution. J’ai eu la chance d’avoir cette distinction, cela ne veut pas dire que les autres ne méritent pas. C’est pourquoi j’invite les uns et les autres à redoubler d’effort pour la nation. Je suis vraiment motivé par cette médaille et je vais continuer à servir de plus mon pays dans les jours à venir…” L’honorable Mamadou Satiqui Diakité est né vers 1954 à Farabana, Commune de Koussan dans le cercle de Yanfolila. Après son diplôme de technicien supérieur du génie rural en 1974 à Katibougou, il a décroché son master en économie rurale en 1990 à Moscou. Diakité est aussi détenteur de plusieurs attestations en décentralisation, gouvernance, fiscalité, genre, leadership, organisation paysanne, etc. Au HCC, il a occupé plusieurs postes. Il est conseiller national depuis avril 2002. Il a occupé le poste du 5e secrétaire en 2004 ; président de groupe politique de 2007à 2009 ; 6e vice-président en 2010. De mai 2011 à septembre 2015, il a occupé le poste du 1er vice-président avant d’être le président en septembre 2015. De sa nomination à la tête du HCC à nos jours, Mamadou Satigui Diakité a initié plusieurs projets dans le cadre du renforcement des ressources humaines de l’institution, l’amélioration du cadre et des moyens de travail du personnel à travers la construction des bureaux et d’une cantine multifonctionnelle, l’équipement des bureaux en matériels, mobiliers et fournitures. Et malgré les contraintes liées à la conjoncture financière, l’institution, sous sa conduite, a pu poursuivre la mise en œuvre de sa visibilité dans le cadre de ses activités institutionnelles, relationnelles et partenariales pour le seul intérêt des collectivités territoriales du Mali. Y. Doumbia Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here