Aliou Boubacar Diallo : Un candidat qui peut surprendre

3
Hier allié d’IBRAHIM Boubacar Kéïta dont il a largement contribué à l’accession au pouvoir en 2013, Aliou Boubacar Diallo est désormais débout pour la conquête du palais de Koulouba. Un clash entre les deux hommes explique sa descente inattendue dans l’arène politique pour croiser le fer avec les hommes politiques traditionnels. Jusqu’où peut aller l’homme d’affaires malien pour cette grande première dans le landerneau politique ? Jusqu’à une date récente, l’homme d’affaires malien était considéré comme désintéressé de la chose politique. Son argent, il l’a obtenu à la sueur de son front, loin du Trésor public et des rouages financiers de l’Administration malienne. Pour cela, il fait partie des rares candidats à l’élection présidentielle de juillet 2018 qui peuvent se réclamer blancs comme neige. C’est un homme déjà épanoui et connu dans les quatre coins du monde dans le domaine des mines qui aspire, aujourd’hui, à une carrière politique qu’il souhaite concrétiser à l’issue de la Présidentielle 2018. Soutenu par un parti politique, l’Alliance démocratique pour la Paix (ADP Maliba), qui a fait, l’année même de sa création en 2013, un très bon score aux élections législatives en plaçant 4 députés à l’Assemblée nationale, le PDG de Wassoul’Or séduit par son image d’un « Architecte en développement ». Pour preuve, l’association « Benkadi » composée des chasseurs des sept cercles de Ségou et dirigée par Daba Diarra, a promis, le vendredi 4 mai 2018, de voter pour le candidat de l’ADP Maliba, Aliou Boubacar Diallo, à la présidentielle du 29 juillet 2018. Au-delà, il est considéré comme celui qui a pris la place d’IBK dans le cœur du Chérif de Nioro dont personne n’ignore le poids en termes d’influence politique au Mali. Jusque-là, l’homme d’affaire malien était considéré comme étant un « faiseur de Roi ». Il justifie sa descente dans l’arène politique à la suite d’une supposée tentative d’accaparement de Wassoul’Or par Karim Kéïta (le fils du président) et certains ministres d’IBK. «Karim Keïta ainsi que deux ministres et un groupe d’européens ont tenté de s’accaparer de Wassoul’Or», dénonçait le président d’honneur de l’ADP-Maliba et candidat investi de ADP-Maliba dans une interview accordée à notre confrère Kledu. Mais, tout le monde est unanime sur une chose quant à la candidature de Aliou Boubacar Diallo : il n’est pas là pour se faire de l’argent encore moins un nom. Sans doute, la politique n’est pas son fort, mais sa détermination à faire payer l’ingratitude des alliés d’hier pourrait l’amener à un niveau surprenant lors de l’élection présidentielle de juillet prochain. Mais, pour gagner cette élection qui n’est pas hors de sa portée, il devra faire plus que de chercher seulement à se venger du pouvoir sortant, pour livrer une vraie campagne électorale. Pour cela, Aliou Boubacar Diallo vient d’être investi par un vaste Mouvement politique dénommé « Ensemble Pour le Renouveau du Mali ». L’homme a les moyens pour parcourir tout le Mali de Kayes à Kidal et un carnet d’adresses international assez fourni pour obtenir la bénédiction des partenaires techniques et financiers du Mali. En tout cas, suite à la brouille qui s’est installée entre Koulouba et Nioro depuis quelques temps et au rapprochement de l’ADP Maliba à la position de l’Opposition, on peut dire que le président IBK risque de payer cher le départ d’Aliou Boubacar Diallo. Youssouf Z KEITA

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here