Free Roaming dans l’espace UEMOA : Les acteurs se penchent sur son application

2
La 9ème réunion de la Conférence des opérateurs et fournisseurs de service des télécommunications (COFTEL) de l’espace UEMOA, dont la présidence était assurée par Orange Mali, s’est tenue à Bamako du 20 au 21 juin 2018, sous le thème central « Les modalités d'application du Free Roaming dans l'espace UEMOA ». C’était à l’Hôtel Laïco Amitié, sous la présidence du ministère de l’Economie numérique et de la Communication. Lors de l’ouverture de cette réunion, le DGA d’orange, Brustus DIAKITE, a souhaité la bienvenue à ses invités, tout en se réjouissant de la tenue de cette rencontre dans la capitale malienne. Pour lui, la présence des membres de la COFTEL atteste qu’ils accordent une importance accrue à la contribution de la télécommunication dans l’économie des pays de l’UEMOA. « Nous devons collectivement anticiper les mutations. Notre organisation constitue l’un des espaces permettant d’engager la réflexion et de prévoir les actions pour que notre secteur puisse jouer pleinement son rôle de développement », a-t-il souligné. Par ailleurs, il a souligné l’engagement des autorités en ce qui concerne la libéralisation du secteur de la communication. A ses dires, à travers cette décision des autorités, les opérateurs de télécommunications ont fait des investissements importants qui ont abouti à un développement massif des infrastructures modernes de télécoms sur l’ensemble du territoire communautaire. Aussi, il a fait savoir que cette volonté a permis une large démocratisation et l’accès à la téléphonie mobile, une baisse sensible de coût de communication ainsi qu’une plus grande disponibilité de l’internet. Le représentant résident de la commission de l’UEMOA à Bamako, Mamadou Moustapha Barro, a expliqué que les deux thèmes à l’ordre du jour de cette réunion, l’internet des objets (loT ) et les modalités d’application du Free roaming, traduisent bien l’évolution technologique et l’actualité dans la sous-région. Ainsi, il dira que les Commissions de la CEDEAO et de I'UEMOA accordent une importance particulière à l'application du Règlement C/REG.21/12/17 portant sur l'itinérance, les réseaux de communications mobiles ouverts au public à l'intérieur de l'espace CEDEAO, lequel règlement constitue pour les populations une grande avancée dans l'utilisation plus large de ce service. Concernant le second thème, à l’en croire, il revêt toute son importance dans l’environnement changeant des Technologies de l'information et de la communication(TIC). Selon lui, dans le domaine des transports près 420 millions d'automobiles seront connectées au cours de cette année, soit une croissance annuelle de 57% par rapport au 45 millions de véhicules connectés en 2013. « Ces quelques statistiques montrent que des gros défis se profilent à l'horizon et il est impératif que nous nous préparions afin d'en tirer le meilleur profit », a-t-il précisé. Le secrétaire général ministère de l'Economie numérique et de la Communication, Cheick Oumar Maïga, a déclaré que les vocations essentielles de la COFTEL sont primordiales pour le développement du secteur des télécommunications dans la sous-région. Tout en ajoutant que le thème central de cette 9ème réunion de la COFTEL, témoigne de la commune volonté des parties prenantes de renforcer leur rôle et leur action primordiale quant à la gestion harmonieuse et à la Régulation dans le secteur des télécommunications de la Sous-Région africaine. Selon lui, le Free roaming qui permettra aux voyageurs des différents pays membres de la CEDEAO de recevoir gratuitement des appels et SMS et d'effectuer les appels aux tarifs locaux du pays, ouvre une ère nouvelle pour les utilisateurs de la téléphonie mobile en Afrique de l'Ouest. A la fin de ces assises, Orange Mali a passé le témoin à Niger Télécoms pour un mandat d'un an, renouvelable une fois, en qualité de président de la COFTEL. Ousmane Baba Dramé Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here