Contribuer à l’harmonisation des positions : Le CNSC mène des concertations sur les élections

1
En vue d’aider l’Etat malien à circonscrire le phénomène de crises sécuritaires, sociales et économiques du pays, le Conseil National de la Société Civile (CNSC) mène ses réflexions. Il a organisé un atelier de positionnement de la société civile sur le thème : « Mali 2018, Enjeux et Perspectives » du 25 au 27 juin 2018 au Mémorial Modibo Kéïta de Bamako. A travers ces journées de concertations, les organisations de la société civile du CNSC entendent coordonner leurs positions en vue de parler d’une seule voix sur les sujets brulants de la Nation. Une société civile forte, c’est celle qui veille sur la vie de la Nation. Cette veille passe par l’observation, le suivi et la proposition des solutions concrètes et réalistes concernant à toutes les actions gouvernementales. Cela pour amener les Gouvernants à gouverner par rapport au bien-être des Gouvernés et non sur leur bon vouloir. Le CNSC du Mali, conscient de ses prérogatives, notamment par rapport à la tenue d’élections générales libres et transparentes, mène des concertations avec l’ensemble de ses membres en vue de se prononcer sur les sujets de la Nation. Ainsi, les présentes journées de concertation ont pour objectif de contribuer à l’harmonisation des positions, des interventions et appuis des acteurs de la société civile aux acteurs politiques pour une transition apaisée et réussie. Boureima Allaye Touré, Président du CNSC a, dans son intervention, parlé du bien-fondé de ces journées de concertations qui, selon lui, vont permettre à ses membres de parler d’une seule voix sur la vie de la Nation. Ces journées constituent une occasion d’échanger sur l’état des lieux sécuritaires, sociaux et politiques de l’année 2018, considérée comme une année électorale (présidentielles et législatives). L’année de tous les enjeux démocratiques. Car, ces élections de façon objective, est l’affaire de toutes les forces vives de la Nation malienne dont la société civile. Pour ce faire, le CNSC a jugé nécessaire d’entendre tous ses membres, de Kayes à Kidal. D’où la tenue de ces concertations inclusives qui vont prendre en compte toutes les préoccupations des Maliens. C’est pourquoi le CNSC a convoqué les présentes journées de concertation en vue d’entendre la voix et le vécu de tout un chacun sur les réalités qui prévalent dans toutes les localités du pays et dans tous les domaines ou secteurs vitaux de la Nation. Une fois les besoins recueillis et analysés, le Conseil pourra se prononcer sur chacune des préoccupations de l’heure ; notamment sur les élections générales. Au sortir des travaux, des recommandations pertinentes ont été faites au sortir du présent atelier et seront remises au Gouvernement qui en fera bon usage. Tel est le sens donné à cet atelier par le Président du CNSC qui en appelle à la participation de tous ses membres. Les participants vont également dégager un positionnement harmonisé de la société civile sous forme de recommandations formulées à l’adresse des différents acteurs (étatiques, groupes armés, partis politiques et PTF) pour une bonne tenue des élections présidentielles et de manière transparente, crédible et apaisée. Déterminer les éléments d’un plan de communication et de plaidoyer anticipatif pour influencer positivement sur le cours des élections présidentielle et législatives en vue. «Pour le CNSC, nous devons prendre conscience de la crise de 2012 qui a embrasé toutes les sphères de la vie socioéconomique du pays. Pour éviter de retomber dans les mêmes pièges, il faut mener des concertations pouvant amener le Mali à gagner le challenge de 2018, considérée comme année électorale. Car, c’est cette même au cours de cette année que notre pays organise des élections générales (présidentielle et législatives) », a précisé le Président du Conseil. Le présent atelier s’est tenu au Mémorial Modibo Kéïta et a duré trois jours. Il a vu la participation des Représentants des associations et organisations membres du CNSC venus de toutes les Régions du Mali et des six Communes du District de Bamako. Ambaba de Dissongo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here