Consommation de la drogue au Mali : Plus de 200 000 comprimés de tramadol saisis dans la région de Kayes en 2017 avec une cinquantaine d’interpellations

1
” La problématique du trafic et de la consommation non médicale du tramadol au Mali “. Voilà le thème choisi cette année au niveau national pour la célébration du 26 juin, Journée internationale contre l’abus et le trafic illicite des drogues. C’est la délégation régionale de la Chambre de commerce et d’industrie de Kayes qui a servi de cadre à la tenue de cette rencontre présidée par le ministre de la Sécurité intérieure et de la protection civile, le Général de division Salif Traoré. C’est sur l’initiative de l’Office central des stupéfiants que la Journée internationale de lutte contre la drogue est célébrée au Mali, ce, depuis 2012, à travers des campagnes de sensibilisation, d’information, de communication avec la société civile sur le trafic et l’usage de la drogue. Cette journée est également mise à profit pour incinérer des drogues saisies et faire des plaidoyers auprès des autorités politiques et des partenaires techniques et financiers. En ce qui concerne les festivités de cette année délocalisée dans la capitale des Rails, elles ont, comme à l’accoutumé, mobilisé un grand monde, société civile, forces de l’ordre, acteurs de la société civile et autorités judiciaires. Premier à se réjouir de cette activité dans la première région, c’est la représentante du maire de la commune urbaine de Kayes qui a, au nom du conseil communal, remercié l’Ocs pour la tenue de cette journée qui sera non seulement mise à profit pour informer et sensibiliser sur l’usage des produits stupéfiants, mais aussi informer les populations sur les sanctions pénales encourues. Saisie de plus de 3 millions de comprimés Tramadol à destination du Mali Le coordinateur de l’Office des Nations-Unies contre le drogue et le crime organisé (Onudc) au Mali, Ganda Traoré, a surtout pointé du doigt les différentes saisies opérées dans la sous-région, qui témoignent, selon lui, de l’importance de la circulation de ces produits prohibés. “En janvier 2016, la police nigérienne découvrait 7 millions de comprimés, en septembre 2017, plus de 3 millions de comprimés tramadol emballés dans des cartons avec l’étiquette des Nations Unies à destination du nord du Mali ont été interceptés au Niger. En début de ce mois de juin, 35 conteneurs de tramadol ont été aussi saisis” a fait savoir le coordinateur de l’Onudc au Mali. Pour lui, ce qui est beaucoup plus inquiétant, c’est que le dosage des comprimés de tramadol saisi en Afrique de l’ouest est largement supérieur aux 50 milligrammes habituellement vendus dans les pharmacies. Ainsi, les dosages du tramadol dans le circuit illicite vont de 100 à 250 milligrammes. Pour sa part, le ministre de la Sécurité intérieure de rappeler que le choix du thème et le lieu de la célébration ne sont pas fortuits. Ce thème, à le croire, revêt une importance particulière pour la région de Kayes compte tenu de l’ampleur de la prise des comprimés de tramadol (antalgique utilisé pour atténuer la douleur) hors prescription médicale par les jeunes, est en phase de devenir un véritable problème de santé publique en raison de sa consommation non contrôlée. Destruction de près de six tonnes de produits stupéfiants Pour le ministre, la consommation non-médicale du tramadol par un individu modifie non seulement ses fonctions physiques et psychologiques, mais aussi ses réactions et ses états de conscience. “Toute chose qui explique le regain de violence constaté dans nos villes et campagnes avec des braquages, des vols à main armée, des viols collectifs…” a souligné le patron du ministère de la sécurité. «Le phénomène grandissant de la consommation du tramadol dans notre pays doit nous interpeller tous en tant que décideurs politiques, forces de sécurité, membres de la société civile, légitimités traditionnelles, leaders d’opinion… La région de Kayes doit être à l’avant-garde de cette mobilisation sociale au regard de l’ampleur des saisies estimées à 200 000 comprimés de tramadol avec près d’une cinquantaine d’interpellations opérées par l’antenne de l’Ocs de Kayes en 2017» a révélé le Ministre. Il a profité de cette occasion pour remercier l’Ocs et l’ensemble des forces de sécurité pour leur vigilance accrue et de les inviter à persévérer davantage dans ce combat afin de minimiser les conséquences drastiques de la consommation illicite de tramadol par les jeunes de la région de Kayes. Il faut rappeler que la célébration de cette journée soutenue par la Minusma et de l’Office des Nations-unies contre la drogue et le crime (Onudc), étalée sur deux jours, les 26 et 27 juin, a été marquée par une marche de sensibilisation contre la drogue et l’incinération près du site de barrage de Felou d’une importante quantité de produits stupéfiants, à savoir près de 6 tonnes. Un événement présidé par le directeur général de l’Ocs, le Magistrat-Colonel Adama Tounkara, qui avait à ses côtés le Procureur général près la Cour d’Appel de Kayes et des représentants des douanes et des forces de défense et de sécurité. Kassoum THERA envoyé spécial

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here