Hadi Niangadou : De la délinquance foncière à la perversité politique !

4
Tristement célèbre dans le milieu foncier pour y avoir été plusieurs mis en cause dans de sales affaires, le député Hadi Niangadou, élu en Commune II, veut se forger enfin une vraie carrière politique après avoir vécu pendant tout ce temps dans le nomadisme. Si, au départ, beaucoup d’observateurs doutant de ses talents n’y croyaient, le richissime Hadi Niangadou semble avoir fait usages d’autres moyens. Il est sans pitié pas seulement dans le foncier, mais aussi en politique. Le Mouvement pour le Mali (MPM), ce jeune regroupement né dans des conditions très floues en fin février, a été érigé en parti politique en fin mars, soit l’intervalle d’un mois. Il a pour président géniteur, l’honorable Hadi Niangadou, député élu en Commune II. Le MPM n’est pas une formation politique comme les autres. Moins de 3 mois après sa création, le parti de Hadi Niangadou réclame déjà 3 députés et plus de 160 élus municipaux et conseillers. Comment ça se fait étant donné que cette jeune formation n’a pas encore participé à aucune échéance électorale. Le secret de l’ancien militant du parti Codem. Le spéculateur foncier Obnubilé par les terrains plats, Hadi Niangadou puisque c’est de lui qu’il s’agit avec sa société immobilière Banga n’a pas fait de cadeau à des pauvres en quête de quiétude. Ils ont croisé du fer avec le député businessman pour être en possession de leur parcelle. D’ailleurs beaucoup de ses parcelles font objet de litige. De source proche du dossier, dans le cercle de Kati, certains s’apprêtent à amener l’affaire devant les tribunaux si ce n’est déjà fait. Ce n’est pas seulement à Kati, les membres de l’association des propriétaires de parcelle et de concessions rurales de N’Tabacoro(APPCRN) gardent toujours en mémoire le différend qui les opposait au député sur des titres fonciers n°46857, n 41736 et n°41736 sur une superficie totale de 100 ha 28 a 10 ca. Là aussi, le député Niangadou, à travers son agence immobilière se serait procuré aussi de 60 ha 80a 71 ca. Histoire de les vendre à ses amis députés. Outre Tabacoro, le député est rattrapé par ses frasques récentes. Son nom a beaucoup été cité dans la spéculation dans les zones comme Toubana, N’gomi, Gouana…Aussi, le nom de son agence est plusieurs revenu dans l’affaire du collectif des 62 villages de Kati. Là, son agence, à savoir Banga Immobilier était pointée du doigt par la population pour s’être accaparée de 443 ha à N’Toubana, “Je dois tout grâce à mon argent” “L’argent nous aide en bien ou en mal à être ce que nous sommes”. Cette citation d’Anne Baratin de toutes les paroisses (1913) sied bien à notre futur président de la République. Hadi Niangadou est sans pitié et arrache tout ce qui est arrachage de son ancienne formation politique qu’est la Codem et beaucoup d’autres formations politiques. Son secret ? Il doit l’avoir déjà dit à qui veut l’entendre dans le passé après son élection à l’issue des dernières élections législatives. “C’est mon argent qui m’a permis à ce que je sois élu”. Autrement dit, l’honorable Hadi Niangadou reconnait avoir fait usage de ses moyens financiers pour avoir accès à l’hémicycle. Et s’il a été obligé d’abuser de sa poche pour avoir de simples électeurs, combien lui ont couté les 3 députés et les plus 160 élus municipaux et conseillers ? La question vaut son pesant d’or. D’autres détails dans les jours à venir sur le parcours atypique de ce candidat à la présidentielle de 2018. Nous évoquerons ses coups pendant la transition avec la complicité de certains agents du trésor. Djibi Samaké

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here