Déclaration de candidature De Modibo Kadjoké : « Je suis candidat pour sauver la mère patrie »

3
Candidat de l’Alliance pour le Mali-APM Maliko, Modibo Kadjoké a fait sa déclaration de candidature. Occasion pour lui de tracer les grandes lignes de son ambition pour le Mali. Voici l’intégralité de cette déclaration. Populations maliennes à l’Est, au Nord, au Sud, à l’Ouest, au Centre et à l’Etranger ; Rendons grâce à Dieu dans sa miséricorde. Que la paix, la santé et la joie soient avec vous ! Bamanan et malinké, fulbé et khassonké, songhaï et soninké, sénoufo et minianka, bwa et dogon, tamasheq et maure-arabe, dafing et samogo, bozo et ouolof, mossi et haoussa, métis et naturalisés – quel bel ensemble ! Frères et sœurs, parents et alliés, enfants du Wagadu, du Mandé, du Songhoï, de Ségou, du Macina, du Kénédugu, du Khasso, du Bélédugu, du Kaarta, du Dogono, de l’Adrar, du Bwatu, du Wasulu, du Miniankala- tous dans vos terroirs respectifs : Do, Kunari, Guidimakha, Djitumu, Kareri, Fakala, Gourma, Pignari, Gadiaga, Diafounou, Ganadugu, Baniko, Tilemsi, Diondori, Azawak, Fladugu, Djaptodji, Kirango, Azaouad, logo-Sabouciré, Birgo, Folona, Pondori, Kingui, Haïré, Sio, Liptako-gourma, Guelgodji, Méma, Méguétan, Minidian et tant d’autres beaux-lieux de toutes les communautés de la terre africaine d’accueil du Mali ; Producteurs ruraux et urbains, paysans, fermiers, agriculteurs, éleveurs, pêcheurs, ouvriers, artisans, employés, investisseurs, entrepreneurs, promoteurs, commerçants, fonctionnaires, civils et militaires, actifs et retraités, jeunes diplômés, élèves, étudiants, bras valides et têtes pensantes, serviteurs loyaux de la république ; Fidèles musulmans, chrétiens, adeptes de cultes traditionnels et autres ; Tontiki, Mori, Nyamakala et gens de maison ; Je voudrais, avant tout, avoir une pieuse pensée pour nos illustres disparus, et m’incliner en la mémoire des pères de la nation, des héros et braves martyrs de cette terre d’honneur et de dignité, de nos fiers ascendants dont nous avons reçu le Mali en legs. Je me plie volontiers à la civilité de rendre ici un hommage filial à nos anciens présidents de la république ; ces hautes personnalités, des fils du Mali, qui l’ont servi de leur mieux. Mes chers compatriotes Qu’il me soit permis d’associer à ma liste de révérence nos frères, sœurs, amis d’Afrique, d’Amérique, d’Europe, d’Asie et d’Océanie, résidents, visiteurs ou en mission et tous nos bienfaiteurs connus et anonymes ; Que toutes et tous reçoivent ici mes déférentes salutations, dans un élan de redevabilité. Mesdames, messieurs, Petit-fils, fils, frère, ami et camarade pour certains ; leader politique, compagnon et collaborateur pour d’autres ; c’est dans le plus grand respect, après mure réflexion, les bénédictions de la famille et diverses consultations, que, Dieu soit loué ! je porte à votre connaissance la bonne nouvelle que voici. J’ai décidé, ce jour, Mercredi 27 juin 2018, déterminé et inébranlable, de me porter candidat aux prochaines élections présidentielles maliennes, dans un mois. En toute sérénité et confiance, conscient des responsabilités de la charge, plus lourde que jamais, engagé avec mon parti et ses alliés dans la Mouvance MALIKO ; Je m’engage résolument et solennellement, en toute humilité, à briguer, par la voie démocratique, notre magistrature suprême, pour servir ce pays que j’aime, par-dessus tout : le Mali. Celui d’hier et d’aujourd’hui ; le Mali de demain ; pour la postérité, le Mali éternel. Electrices et électeurs de mon beau pays nuancé Je suis le candidat des Forces Populaires et de tous ces réseaux de confiance tissés toute une vie, en ordre de bataille pour sauver la mère patrie. Candidat, je suis, de vous tous, hommes et femmes, déçus des promesses non tenues et amers des scandales d’une gouvernance instable, d’un leadership tâtonnant, sans énergie ni boussole ; Candidat, je suis, pour tous nos concitoyens indignés qui rêvent de changement, pour que le Mali et les Maliens retrouvent enfin ce qu’il leur avait été promis : l’honneur et le bonheur, à travers un sursaut salutaire et un développement harmonieux. Candidat, je suis, pour le triomphe de la vérité sur le mensonge. Je mènerai jusqu’au bout ce combat vital pour la république de la vertu. Nous vaincrons la corruption, bête immonde entravant le bien-être de nos braves populations, et mettrons un frein à la gabegie, au gaspillage, et au train de vie élévé. Nous saurons nous réapproprier nos valeurs, nous ressourcer, réhabiliter la nation, sécuriser notre territoire, moraliser la vie publique, anoblir l’école et améliorer la santé, rendre justice, augmenter les revenus, baisser le coût de la vie, procurer de l’emploi aux jeunes, des logements, reconstruire, moderniser les infrastructures, soulager les Maliens de l’extérieur, soutenir les initiatives et nos investisseurs, accompagner les personnes en handicap, réintégrer les réfugiés dignement, promouvoir la création, nos talents et les TIC, et rebâtir notre souveraineté. Peuple souverain du Mali, Femmes, hommes, jeunes et seniors, Armons-vous de courage, car les ennemis du Mali sont à l’œuvre, prêts à user de tous les moyens pour entacher le scrutin d’irrégularités et tenter de confisquer vos votes afin de contrer notre marche triomphale, impulsée par vos efforts et sacrifices, et la bénédiction des hommes de Dieu pour la rédemption. Accordez-moi votre confiance. Ensemble, nous célébrerons la montée en puissance du Mali, en Afrique et dans le monde ; Inchallah ! Par nous, nous pouvons. Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here