Election présidentielle du 29 juillet 2018: 17 candidatures validées par la Cour, 13 candidats out dont Cheick Modibo Diarra, Choguel Maïga, Mountaga Tall, Dramane Dembélé, Hamadoun Touré…

23
Le samedi 30 juin 2018, la Cour constitutionnelle du Mali a procédé à la proclamation de la liste provisoire des candidats à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. Dans son verdict, la Cour a validé 17 candidatures qui sont celles de: Ibrahim Boubacar KEITA ; Aliou DIALLO ; Housseini Amion GUINDO ; Mamadou Oumar SIDIBE ; Soumaïla CISSE ; Dramane DEMBELE ; Moussa Sinko COULIBALY ; Modibo KONE ; Daba DIAWARA ; Mamadou DIARRA ; Mohamed Ali BATHILY ; Modibo SIDIBE ; Modibo KADJOKE ; Adama KANE ; Kalfa SANOGO ; Madame Djénéba N’DIAYE ; Oumar MARIKO. Par contre, la Cour a rejeté 13 candidatures qui sont celles de: Choguel Kokalla MAIGA, Harouna SANGARE, Cheick Mohamed Abdoulaye Souad dit Modibo DIARRA, Niankoro Yeah SAMAKE, Ainéa Ibrahim Camara, Boubacar N’tio TRAORE, Mamadou TRAORE, Hamadoun TOURE, Aboubacar Abdou TOURE, Marcelin GUENGUERE, Missa KONE, Mountaga TALL et Madame Rakia ALPHADI épouse GANFOUD. Les recalés ont 24 heures pour faire recours. C’est à 15 heures que la proclamation des listes de candidature a été faite par la présidente de la Cour Constitutionnelle, Manassa Danioko dans la grande salle d’audience de l’institution. C’était en présence des mandataires des candidats et de nombreuses autres personnalités. Après l’examen des dossiers reçus, la Cour révèle que les 17 candidatures retenues ont satisfait à toutes les exigences légales et règlementaires de validité. Par ailleurs, les motifs de rejet des 7 candidatures sont entre autres : le non paiement de la caution exigée (25 millions de FCFA) par la loi, comme le cas de Rakia ALPHADI épouse GANFOUD, le manque ou défaut de parrainage de députés ou d’élus communaux. Selon la Cour, la candidature de Niankoro Yeah Samaké a été invalidée suite à l’irrégularité de son casier judiciaire (qui n’est pas signé par le greffier en chef) et celle de sa liste de soutiens en commune V du District de Bamako. La Cour a fait savoir que la candidature de Cheick Mohamed Abdoulaye Souad dit Modibo DIARRA a été invalidée par le fait que la liste des soutiens au titre de la région de Kayes mentionne le nom de Sounkalo KANOUTE qui n’est pas sur la liste officielle des conseillers communaux produite par le ministère de l’Administration Territoriale et de la Décentralisation. Idem pour Mountaga TALL dont la liste des soutiens au titre du district de Bamako mentionne le nom de Oumar Siby qui n’est pas conseillé communal selon la Cour. La candidature de Hamadoun TOURE a été également invalidée par la Cour par défaut de parrainage. Pour Choguel Kokalla MAIGA, il ressort que le soutien Azahara ATTAHER n’est pas sur la liste officielle des conseillers communaux. Selon la présidente de l’institution, Manassa Danioko, les contestations et réclamations éventuelles dirigées contre les candidatures doivent être déférées à la Cour constitutionnelle dans les 24 heures qui suivent la présente proclamation. Par ailleurs, la Cour n’a pas tenue de rigueur aux candidats n’ayant pas fournit 5 conseillers communaux dans la région de Kidal. Car, selon la Cour, il résulte de la liste des conseillers communaux de la région de Kidal une insuffisance du nombre des conseillers communaux découlant de la liste officielle (126) par rapport au nombre de dossiers de candidature reçus à la Cour (30). Aguibou Sogodogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here