Elections 2018 : Le code de bonne conduite reconduit !

14
Le National Democratic Institute (NDI) a organisé, le mardi 26 juin dernier, un atelier d’évaluation et de validation du code de bonne conduite des partis politiques et des candidats en vue de contribuer à un processus électoral apaisé. C’était sous la conduite du directeur résident de l’institut, Dr Badié Hima. Le Code de bonne conduite est un ensemble d’engagements entre les partis politiques et des candidats pour un bon comportement des responsables, des cadres et des militants à toutes les phases du processus électoral. Elaboré en 2002, révisé en 2007, 2012, 2013 et réédité en 2014, le code de bonne conduite est à ce jour signé par une centaine de partis politiques. Dans la perspective des élections présidentielles et législatives, le NDI a organisé un atelier de validation et d’évaluation sur le code. Cet atelier a permis de relever les acquis et faiblesses de la mise en œuvre du Code au cours du processus électoral 2013. Il ressort de cette évaluation que tous les acteurs rencontrés sont unanimes sur l’utilité d’un Code de bonne conduite dans la moralisation de la vie politique en période électorale. L’évaluation a permis de constater que les dispositions majeures du Code, tels que le non recours à la violence, la veille sur la distribution régulière des cartes d’électeurs par les partis politiques eux-mêmes, l’abstinence des partis politiques de toute forme de campagne à caractère régionaliste, ethnique, raciste ou religieux, l’interdiction de toute forme de perturbation du processus, le recours à la justice et l’acceptation des décisions de justice, ont été respectées par l’ensemble des partis politiques et des candidats. Au regard de ces acquis, les partis politiques et les candidats ont décidé d’actualiser le Code conformément au nouveau code électoral en vue de faciliter les élections générales de 2018 et toutes les consultations électorales à venir au Mali. Que dit le Code de bonne conduite ? Le Code que les dirigeants des partis politiques légalement constitués et candidats légalement reconnus en République du Mali vont signer régit leurs rapports en période pré- électorale, électorale et post- électorale aussi bien lors des échéances électorales de 2018 que celles à venir. En adhérant à ce code, les signataires se disent soucieux de garantir la paix et la stabilité politique, économique et sociale au Mali pour les générations actuelles et futures ; conscients du rôle capital des partis politiques et des candidats dans l’expression du suffrage universel et dans la mobilisation participative des citoyens ; convaincus que l’organisation de bonnes élections en tant qu’exigence démocratique concourt à l’apaisement du climat politique et social, gage de la consolidation de notre jeune démocratie ; convaincus de la nécessité, pour l’ensemble des acteurs politiques participants à la compétition électorale en cours, de s’entendre dans un cadre consensuel sur les règles du jeu politique et les exigences démocratiques fondamentales ; résolus à ne ménager aucun effort pour contribuer à créer les conditions d’une vie politique apaisée au Mali ; soucieux d’éviter la violence et les dérives sous toutes leurs formes et d’instaurer la culture du pluralisme et du respect des droits de l’homme, des libertés individuelles et collectives, génératrice de stabilité politique. Les partis et candidats souscrivent aux valeurs et fondements d’une compétition électorale libre, équitable, régulière, transparente et pacifique; ils persuadés de la nécessité d’une saine implication de tous les acteurs dans les différentes phases du processus électoral ; décidés à contribuer au relèvement du taux de participation des échéances électorales et à réussir une bonne organisation des élections tout cours. Mémé Sanogo Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here