Cotonculture au Mali : Les producteurs de Kita dénoncent le «détournement» de 20 milliards

1
Bakary Togola, président de la Confédération des sociétés coopératives des producteurs de coton (CSCPC-Mali), est dans le viseur des producteurs de coton de la zone de Kita. Ces derniers lui reprochent le détournement de 20 milliards de nos francs sur le compte récepteur de la filière. Le président de la République a-t-il été berné par le ministre Nango Dembélé et les responsables de la CMDT ? Rien n’est moins sûr, car lors de sa visite à Kita pour fêter la forte production de coton de la dernière campagne, hissant le Mali sur le toit de l’Afrique, un différend sérieux couve entre les producteurs et le président Bakary Togola. Tout le monde a passé le problème sous silence. Or, une lettre ouverte des producteurs a été adressée au ministre de l’Agriculture, Nango Dembélé, pour attirer son attention sur le problème. Si cette accusation se confirme, cela suppose que tout ce qui a été présenté au président IBK à Kita relève du flou et des contrevérités. Même si le PDG de la CMDT annonce la redistribution de 15 FCFA par kilo aux producteurs en guise de ristournes. Nous vous proposons l’intégralité de la lettre : Lettre ouverte à son excellence monsieur le ministre de l’Agriculture sur le détournement de plus de 20 milliards de FCFA à la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton du Mali. Son Excellence, Nous, membres du Collectif de Producteurs de Coton, vous informons d’abord que la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton était appelée, avant 2014, l’Union Nationale des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton qui a été mise en place en 2007 pour défendre les intérêts des Producteurs de Coton du Mali. Cette Confédération était composée de 7177 Sociétés Coopératives sur l’ensemble des zones cotonnières, des 41 Unions Secteurs, de 4 Fédérations Régionales et la Confédération des Sociétés Coopératives des Producteurs de Coton. Le collectif n’a nullement aucune intention de créer une crise entre les producteurs de Coton ; pour preuve, bien que les renouvellements du bureau n’aient pas respectés les textes en 2014, le collectif a certes dénoncé, mais est resté derrière les autorités du Mali. Nous vous informons que nous détenons des preuves irréfutables que les fonds reçus par la faitière de 2007 à nos sont gérés par Bakary TOGOLA sans consultation ni implication d’aucun membre du Conseil d’Administration encore moins les Producteurs des autres localités. Pour mieux organiser le détournement des fonds des producteurs de coton, il a recruté un de ses neveux comme Comptable au sein de la Confédération. Les fonds des producteurs sont demandés aujourd’hui à la CMDT, sans conseil d’Administration, les fonds sont gérés par Bakary TOGOLA pour des intérêts familiaux et personnels en piétinant complètement les textes de la Confédération. Le Collectif demande à son excellence de s’impliquer personnellement pour arrêter ce détournement à ciel ouvert par Bakary TOGOLA et son clan. Le collectif est disposé à vous communiquer le numéro du compte qui a reçu ces milliards de 2007 à 2013, puis de 2014 à nos jours. Le collectif a plusieurs fois dénoncé cette pratique que Bakary TOGOLA fait sous les yeux des plus hautes autorités. Nous vous invitons également, Monsieur le Ministre, a initié une mission d’audit des comptes de la Confédération pour qu’avant les élections du Bureau de la Confédération prévues en 2019, ces criminels financiers rendent compte aux Producteurs de coton. Comptant sur votre engagement et votre diligence, nous vous prions de croire, Monsieur le Ministre, à nos sincères salutations. Le Collectif des Cotonculteurs du Mali Kita, le 24 juin 2018 Source : aBamako aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here