Adama Kane, candidat à la présidentielle : « Je ne serais pas le président toujours dans l’air »

18
Le mouvement Faso KEWALE a procédé à l’investiture de son candidat à la présidentielle du 29 juillet 2018, l’honorable Adama Kane. C’était à la Maison de la Presse, le 2juillet 2018. C’est dans une salle archicomble, et devant des militants, de parents et d’amis que le candidat Adama Kane a fait son investiture. Il a passé au peigne fin et sans fioriture la situation critique actuelle du pays. Selon le candidat Kane, le moment est venu pour faire le bilan du pays. Il dira que le pays vit une démocratie factice où le vol, la corruption sont devenus monnaies courantes. Les dirigeants actuels ont tourné le dos au pays et nous assistons à l’effondrement de l’Etat, a-t-il dit. C’est pourquoi, son mouvement a décidé de conquérir le pouvoir et avoir une majorité à l’Assemblée nationale, a-t-il fait savoir. Pour lui, il est temps de récréer une société unie et solidaire. Pour atteindre ce changement, il faut une nouvelle politique agricole, la baisse du prix des denrées de première nécessité, le désenclavement du pays et faire face à l’insécurité. Sur ce dernier point, il dira qu’une fois au pouvoir, il va reformer la mission de Barkhane et de la Minusma, désarmer tous les groupes armés. Le candidat Kané propose une conférence nationale de tous les fils et toutes les filles de la nation. « Waati SERA », a-t-il fait savoir en exigeant une alternance. Pour lui, il y a une mauvaise gouvernance dans le pays qui va vers le chaos. Il a appelé les Maliens à se lever devant cette incertitude permanente pour construire un pays pacifique et solidaire. Il a indiqué que durant les cinq premières années, son mandat se reposera sur sept(7) points à savoir : la défense et la sécurité ; le développement du secteur privé pour le plein emploi des jeunes et le développement de l’initiative privé ; préférence de fait aux entreprises maliennes, de capitaux Maliens. Il dira qu’il lutera contre la corruption en mettant fin à l’impunité et l’instauration d’une justice saine et équitable. Adama Kané propose également de reformer l’éducation et l’enseignement pour l’adapter aux standards et aux marchés de l’emploi ; reformer le plateau technique des hôpitaux et centre de santé et rehaussera la qualité des services des soins dans les hôpitaux et centre de santé, à travers une meilleure gouvernance (respect des normes standards universels). Il promet de reformer et renforcer les institutions dès la première année de son mandat. « Je ne serais pas le président toujours dans l’air », a-t-il assuré. Il a aussi annoncé vouloir prendre ses distances avec les motards et bien d’autres aspects de prestige. La présidente des femmes et d’autres camarades n’ont pas tari d’éloge sur les mérites de cet expert-comptable qui a collaboré avec plus d’une quarantaine de sociétés, à travers le Mali, l’Afrique et l’Europe. Aujourd’hui député à l’Assemblée nationale, l’honorable Adama Kané en appelle à l’élan de patriotisme et de solidarité de toutes les Maliennes et tous les Maliens pour lever le défi du changement. Fakara Faïnké

Commentaires via Facebook :

Source : Maliweb Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here