Sondage à propos de la présidentielle : Aucun des candidats en lice ne pourra se faire élire dès le premier tour

18

Selon les résultats du sondage rendu publics mardi (03.07) par “Guindo’S Intitut”, si le premier tour du scrutin présidentiel malien avait lieu plus tôt que prévu, le président sortant, Ibrahim Boubacar Keïta, l’emporterait avec une courte avance, suivi de Soumaïla Cissé et de Cheick Modibo Diarra. On apprend qu’aucun candidat ne peut gagner dès le 1er tour.

L’élection présidentielle malienne est prévue le 29 juillet prochain. Mais le sondage publié ce mardi (03.07) par “Guindo’S Intitut” révèle une grande incertitude puisque plus de 20,5% des sondés, n’ont pas l’intention de voter ou n’ont pas encore choisi leur candidat. Parmi ceux qui ont déjà fait un choix, le président sortant Ibrahim Boubacar Keïta arrive en tête mais avec une avance pas si grande que cela puisque son score est estimé entre 28.2% et 38,2%.

IBK obtiendrait près de 35% dans les régions de Sikasso et Ségou. Mais son score serait d’être faible à Bamako, Tombouctou et Gao, généralement moins de de 25%.

Son principal opposant, Soumaïla Cissé, recueillerait pour sa part entre 16% et 25%. Mais il ferait le plein des voix dans les régions de Mopti, Tombouctou et Gao.

Le faiseur de roi, selon ce sondage, serait l’ancien Premier ministre, Cheick Modibo Diarra, qui recueillerait entre 15,9% et 27% des intentions de vote alors que l’astrophysicien, passé par la NASA n’avait récolté que 2,14% des voix lors de la présidentielle de 2013. Son passage à la Primature entre avril et décembre 2012 lui a donc permis de polir son image, selon le statisticien à l’origine de ce sondage, Guindo Sidiki.

Pas de victoire dès le 1er tour

“Cheick Modibo Diarra bénéficie, d’un certain nombre d’avantages. Il a déjà le soutien de l’ancien Premier ministre, Moussa Mara, qui est un peu connu en ville et même dans les villages. Il y a aussi le fait qu’il a été quand même Premier ministre. Les gens signalent qu’il a eu des choses positives telles que la baisse des prix des produits de première nécessité. À Bamako, surtout, il a un bon score”, a-t-il indiqué.

Selon ce sondage, qui sera réédité à 15 jours de l’élection présidentielle, aucun des candidats en lice ne pourra se faire élire dès le premier tour.

En cas de second tour, il pourrait opposer le président sortant, IBK à Soumaila Cissé, ou à Cheick Modibo Diarra.

Cependant, la distribution des cartes d’électeurs ne fait que commencer, le pourcentage élevé d’indécis et surtout le fait que le sondage ait été réalisé à environ 40 jours des élections pourraient entrainer des marges d’erreur non négligeables. “Comme tout travail scientifique, le mien, a aussi des limites”, reconnaît Guindo Sidiki.

Avec DW

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here