Transparence dans l’attribution des marchés publics : L’ARMDS auditera vingt autorités contractantes

27

Dans le cadre de la promotion de la transparence dans l’attribution et la délégation des marchés publics, vingt autorités contractantes seront soumises à l’audit des marchés publics au titre de l’exercice budgétaire 2016 par l’Autorité de régulation des marchés publics et des délégations de service public (ARMDS).

Il relève de la responsabilité de l’ARMDS de réaliser les audits indépendants de la passation, de l’exécution et du règlement des marchés publics, afin d’évaluer périodiquement les procédures et pratiques du système de passation des marchés publics et délégations de service public et de proposer des mesures de nature à améliorer le système dans un souci d’économie, de transparence et d’efficacité. C’est dans le but d’atteindre cet objectif que la structure a officiellement lancé les audits indépendants de l’exercice budgétaire de 2016 qui seront réalisés auprès de 20 autorités contractantes dont 13 départements ministériels ; 3 établissements publics à caractère administratif (EPA); un établissement public à caractère industriel et commercial (EPIC)  et 3 collectivités territoriales. Le lancement officiel de cet exercice a eu lieu hier jeudi à Bamako sous la présidence du président de l’ARMDS, Dr Allassane Ba, accompagné de plusieurs partenaires techniques et financiers dont la Banque mondiale et Banque africaine de développement.

” Ces audits indépendants de l’ARMDS ne visent qu’un seul objectif : l’amélioration du système de passation des marchés publics en vue d’une meilleure gouvernance économique dans notre cher pays, le Mali”, a précisé le Dr Ba.

L’occasion était opportune pour le président de l’ARMDS de rappeler les biens faits de sa structure pour la bonne gouvernance économique. “Dans le domaine de la formation des acteurs de la commande publique, l’ARMDS a élaboré un document de stratégie nationale de formation des acteurs et de modules de formation qui servent depuis 2016 de base pour la mise en œuvre du programme de renforcement des capacités des acteurs de la commande publique. Cette nouvelle stratégie a permis le  renforcement des capacités d’environ 1 450 acteurs en 2016 sur une prévision de 1 500 soit un taux de réalisation de 97%. En 2017, le taux de réalisation avoisine les 100% “, a informé Dr Ba.

L’ARMDS, dans le domaine du règlement non juridictionnel des litiges, entre 2010 et 2017,  a enregistré 443 recours et dénonciations et rendu 351 décisions en matière contentieuse. En procédure disciplinaire, 21 entreprises se sont vues exclues du droit à concourir aux marchés publics pour une durée allant de 1 mois à 3 ans.

Depuis sa création en 2008, beaucoup d’effort ont été déployés dans le domaine des audits.” Nous sommes conscients au niveau de l’ARMDS, que l’idéal en matière d’audits consiste à réaliser au cours de l’année en cours l’audit de l’exercice précédent. Et  beaucoup d’efforts ont été menés en vue d’atteindre cet objectif.  C’est pourquoi, de sa création en 2008 à nos jours, l’Autorité a réalisé l’audit des exercices budgétaires de 2009 à 2015″, a-t-il assuré.

Le représentant de la Banque mondiale et de la Banque africaine de développement ont salué cette initiative de l’ARMDS tout en rappelant à l’assistance l’importance des audits dans la bonne gouvernance.

Youssouf Coulibaly

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here