IBRAHIM AG Mohamed ASSALEH parlant du candidat des PUR : « Housseini Amion Guindo est celui qui pourra rassembler les Maliens quelle que soit leur appartenance politique, sociale, raciale…»

9

Le président du mouvement républicain pour la paix et l’Unité, soutient la candidature de Housseini Amion Guindo. Il l’a fait savoir à travers une déclaration le samedi 7 juillet dans la salle de conférence de l’hôtel Kimpeski.

Le cercle de soutien au candidat de la Convergence pour le développement du Mali (Codem) s’élargit. Après l’ancien maire de Gao, Sadou Harouna Diallo, c’est au tour Ibrahim Ag Mohamed Assaleh de rallier la candidature du ministre Guindo. Celui-ci a affirmé avoir renoncé à sa candidature à la l’élection présidentielle du 29 juillet au profit de Housseini Amion Guindo. D’après lui, le candidat de la Codem et des partis unis pour la République (PUR) est celui qui pourra rassembler les Maliens « quelle que soit leur appartenance politique, sociale, raciale, religieuse et ethnolinguistique ». C’est pourquoi, il déclare au nom de ceux qu’il représente au sein de la Coordination des mouvements de l’Azawad, son soutien à la candidature de Housseini Amion Guindo pour accéder à la magistrature suprême.

Ibrahim Ag Mohamed Assaleh a enfin lancé un appel à tous les membres de l’Azawad en général à soutenir et à voter massivement pour l’ancien ministre de l’Education nationale et signataire de la convention des Bâtisseurs pour une mise en œuvre effective de l’Accord pour la paix.

De son côté, le candidat à l’élection présidentielle, Housseini Amion Guindo, a déclaré que sa conception est de rétablir la confiance entre le gouvernement et la population. Tant que celle-ci n’est pas rétablie, « nous ne pourrons jamais vaincre les terroristes ». Le jour, explique l’ancien ministre des sports, où les Maliens se réconcilient avec eux-mêmes, la terreur n’aura plus sa place au Mali. Le ministre Poulo a également invité tous les Maliens au rassemblement autour d’un idéal commun afin de sortir le Mali du gouffre. Celui-ci doit commencer par la classe politique car, à ses yeux, une classe politique divisée, il sera très difficile de faire face aux problèmes de développement.

Pour le candidat Guindo, la situation au centre du Mali s’explique par le manque d’Etat. Celui-ci, dans sa démission, sous-traite sa sécurité à des associations à caractère ethnique. Toute chose que l’ancien député de Sikasso trouve inadmissible. Proche du peuple, l’homme a promis de mettre fin à cette situation dramatique une fois élu président de la République. Pour terminer, Housseini Amion Guindo a invité les Maliens à faire un vote utile pour sauver le Mali.

Abdrahamane Sissioko

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here