Projet d’unification de leurs partis : La discorde persiste entre le PDCI et la RDA

12

Une délégation du RDA a répondu le vendredi 6 juillet 2018 à une invitation du PDCI. Les discussions se poursuivent sur la formation du parti unifié pour les élections de 2020. La bataille reste rude puisque les différentes parties n’arrivent pas, chacune de son côté, à mettre un peu d’eau dans son vin.

Un véritable bras de fer entre le Rassemblement des Républicains (RDR) et le PDCI continue à soulever des inquiétudes. Les rencontres se multiplient, les actions sont nombreuses, mais jusque-là les responsables de ces deux partis restent campés sur leur position. La volonté est de mettre en place un parti unifié PDCI-RDA, mais en ce qui concerne la question de soutien d’un candidat à la prochaine présidentielle, cela divise les deux partis. Le PDCI de Henry Konan Bédié n’entend point se ranger derrière le RDA de Alassane Dramane Ouattara comme cela fut le cas en 2010 et en 2015. Pour le patron du PDCI, c’est au parti de l’actuel président de la Côte d’Ivoire de le soutenir, chose que ce dernier refuse jusqu’ici.

Les rencontres autour de la mise en place de ce parti unifié se poursuivent encore. C’est dans ce cadre qu’une entrevue, sur invitation de Henry Konan Bedié, a eu lieu entre le PDCI et une délégation du RDA, notamment la présidente du parti, Henriette Dagri Diabaté, et la secrétaire générale, Kandia Camara, à Daoukro. Pendant des heures, les deux partis ont discuté « sur la poursuite des travaux relatifs à la création du parti unifié. » Lors de cette entrevue, le PDCI a sollicité remettre à après les élections cette question de parti unifié.

Rappelons que le mercredi 4 juillet dernier, le RDA a posé un acte qui risque de fracturer davantage le PDCI : le remaniement ministériel. Nous savons de source crédible que tous ceux qui sont contre l’idée de ce parti unifié se feront remplacer dans le nouveau gouvernement de Amadou Gon Coulibaly. Alors, la situation politique reste encore tendue à cause de cette mésentente entre les deux partis. Cette tension fait que tous les regards restent rivés vers la République de la Côte d’Ivoire.

Fousseni TOGOLA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here