Bamako : La ferveur d’une campagne électorale

5

Lancée le 7 juillet dernier, la campagne électorale a débuté avec de nombreux meetings aussi bien à Bamako qu’à l’intérieur du pays. S’ils sont nombreux à aller faire leurs premiers meetings auprès des Maliens de l’intérieur, ils sont quelques-uns à avoir commencé par Bamako notamment les deux favoris que sont le Président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta, et son challenger de 2013, l’Honorable Soumaïla Cissé. Ferveur de ce début de campagnes électorales au Mali.

Les affiches sur les grandes artères de la capitale renseignent sur la tenue prochaine de l’élection présidentielle. Si les slogans sont accrocheurs, c’est surtout au cours des meetings que les candidats espèrent convaincre les électeurs. Le Président sortant, Ibrahim Boubacar Kéïta, a frappé fort en remplissant les 50.000 places du Stade du 26 Mars. Au même moment, sur le Boulevard de l’Indépendance, son plus sérieux concurrent promettait de redonner l’espoir aux Maliens s’il était élu.

« Si je suis élu, je vais faire en sorte que le Mali retrouve la paix et rayonne à nouveau sur le plan international », a promis Soumaïla Cissé.

Ancien Maire de Ouélessebougou et ancien Ambassadeur du Mali en Inde, Yeah Samaké, lui, a lancé sa campagne par une caravane à travers la ville. Rencontrée à son QG de campagnes, la seule femme parmi les 24 candidats dit être prête pour lancer sa campagne à Kidal. Elle pense que le moment est venu pour qu’une femme dirige le Mali. «Je pense qu’il est temps qu’une femme occupe la présidence du Mali ; car, les hommes ont échoué. Je suis confiante ; car, je compte sur le soutien des femmes, des hommes et tous ceux épris de changement et d’alternatives», affirme Mme Kanté Djénébou N’Diaye.

Ibrahim Boubacar Kéïta, Soumaïla Cissé, Yeah Samaké, Mme Kanté Djénébou N’Diaye, tous ont appelé leurs soutiens à une campagne apaisée, civilisée et responsable afin que le Mali reste debout après ces élections.

Mohamed Sangoulé DAGNOKO

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here