Campagne présidentielle de 2018 : Le Chérif de Nioro ou le pactole d’Aliou Boubacar Diallo

1

S’il s’est fait chiper le CDR de Rasta, lui qui semblait l’incarnation du changement en tant que nouveau sur l’arène politique, le porte-étendard de l’ADP-Maliba, Aliou Boubacar Diallo, vient de rafler le jack-pot. En effet, Mohamed Ould Cheicknè, communément appelé

Bouyé, chef de la confrérie religieuse hamalliste, a décidé d’apporter son soutien à sa candidature. Il officialisé sa position à la faveur d’une cérémonie solennelle organisée, vendredi, après la grande prière.

L’événement a mobilisé les barons de l’ADP-Maliba au grand complet, des membres de son directoire de campagne ainsi que la personne du* candidat.

Courtisé par les prétendants à la magistrature, le leader spirituel a successivement reçu la visite de grosses pointures qui misaient tous sur son soutien : de Cheick Modibo Diarra à Soumaîla Cissé en passant par IBK, candidat d’Ensemble Pour le Mali, ou ses émissaires.

Selon nos informations, les fils du Cherif étaient partagés entre les QG des candidats favoris. Et beaucoup d’indices laissaient croire que leur père pouvait encore renouveler son soutien de 2013 à IBK d’autant que son fils ainé, successeur potentiel au trône, penchait visibles pour le RPM. Mais le Chérif de Nioro les a tous pris au dépourvu en optant pour Aliou Boubacar Diallo, beaucoup capable à ses yeux de concrétiser les aspirations des Maliens.

Ce choix n’est pas si surprenant pour qui se rappelle la complicité des deux hommes dans l’élection du président sortant pour le compte duquel le même Chérif avait  sollicité Aliou Boubacar Diallo, richissime opérateur économique, pour un apport financier. Mais, depuis 2015, un mur de glace s’est érigé entre lui et Koulouba, au point que le parti ADP-Maliba a claqué la porte de la majorité présidentielle pour se rallier à l’opposition aux côtés de Soumaila Cissé.

En vue d’optimiser le soutien du Cherif, il nous revient que 3 000 motos ont été mises à la disposition de sa confrérie ainsi que des différentes structures de l’ADP-Maliba pour véhiculer le message du célèbre leader spirituel à l’intérieur du pays. Car, pour le parti ADP-Maliba, ce soutien est d’autant plus déterminant qu’il pourrait marquer un tournant décisif dans le scrutin. Le parti a tenu par conséquent à saluer le Chérif pour le choix porté sur son candidat et qui traduit, selon le QG d’Aliou Boubacar Diallo, l’aspiration du guide Hamalliste à l’alternance ainsi que sa volonté d’y concourir en propulsant un candidat qu’il juge compétent, visionnaire et apte à relever le défi.

Reste à savoir si la consigne sera respectée aux pieds de la lettre par ses adeptes, une question pour laquelle IBK ne peut détenir qu’une réponse équivoque pour été battu à la présidentielle de 2002 avec le soutien sans réserve des chefs religieux et porté à la magistrature suprême en 2013 avec le même soutien et presque les mêmes leaders.

 

Amidou Keita

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here