Protection de l’environnement : LE MINISTRE AÏDA M’BO en visite dans le MANDÉ

17

Le ministre de l’Environnement, de l’Assainissement et du Développement durable, Mme Kéïta Aïda M’Bo, a effectué ce week-end dans le Mandé, plus précisément dans la commune rurale de Naréna, une visite de sensibilisation sur la protection de l’environnement. Cette visite intervient dans le cadre de la mobilisation pour l’environnement et le cadre de vie et le soutien aux actions du président de la République dans la zone de Kangaba. Elle avait également pour objectif d’aller à la rencontre des populations du Mandé particulièrement de Naréna, d’échanger avec eux sur les problèmes d’assainissement et d’environnement pour ensemble trouver des solutions durables.
Mme Kéïta Aïda M’Bo était accompagnée d’une forte délégation de son département, de l’ancien ministre de l’Environnement, Nankoma Kéita, du directeur national des Eaux et Forêts, Mamadou Gakou, des jeunes du grand forum du Mandé et de la jeunesse de l’espace UEMOA (UJUEMOA). Cette visite a, d’abord, débuté le vendredi par une lecture du Saint coran dans la mosquée de Naréna, suivie des bénédictions pour la paix et la bonne tenue des élections. Le ministre a ensuite remis des exemplaires du Coran aux imams de 5 villages de la commune avant de rendre une visite de courtoisie aux autorités coutumières du village. Dans le cadre de son programme d’assainissement, Mme Kéita Aïda M’Bo a aussi remis un lot de matériels d’assainissement à la mairie de Naréna. Ce matériel est destiné à assainir les lieux publics comme la mairie, la mosquée, l’école, la maternité et le marché. Ce geste constitue pour elle une manière de sensibiliser la population sur la problématique de l’assainissement et sur la gestion des ressources naturelles afin d’améliorer leur cadre de vie. La seconde étape de ce déplacement de deux jours a été la visite des opérations de réhabilitation des anciens sites d’orpaillage notamment l’ancien site de Kouroubambé réhabilité par l’ONG Azhar et financé par la mission évangile luthérienne en Côte d’Ivoire et au Mali. Auparavant, le ministre s’était rendu sur le périmètre maraîcher des femmes rurales de Kenièma, un projet du massif du Fouta Djallon dans les 8 pays de l’UEMOA. Le ministre Aïda M’Bo a salué le courage des femmes, grâce à qui le Mali a le meilleur projet sur les 8 pays de l’UEMOA. La délégation s’est rendue ensuite sur un site d’orpaillage où le ministre a pu constater la dégradation des terres. A la sortie de ce site, elle a invité les orpailleurs au rebouchage des sols creusés et à un changement de comportement pour que ces sites soient réutilisables.
A l’issue de la visite des sites, Mme Kéita Aïda M’Bo a salué le courage des hommes et femmes qui se dévouent au travail pour la protection de l’environnement et pour l’amélioration de leurs conditions de vie avant d’exhorter les orpailleurs à un changement de comportement. Une projection de film sur la faune suivie d’une conférence de sensibilisation sur la faune au Mali, la gestion durable des forêts, l’orpaillage, la convention locale (pistes pastorales, brigades environnementales et activités), l’écotourisme a eu lieu à la mairie de Naréna. Au cours de cette séance, le ministre a démontré que notre pays est très riche en ressources naturelles et que c’est par le changement de comportement que nous allons réussir le pari de la sauvegarde de l’environnement. Pour le directeur national des Eaux et Forêts, Mamadou Gakou, cette visite a permis à chacun de comprendre la problématique de la protection de l’environnement. Selon lui, notre pays avait auparavant un écosystème très riche et qui a fini aujourd’hui par se dégrader à cause de l’orpaillage. Et de déclarer que beaucoup d’efforts restent à consentir dans la protection de notre faune et flore sauvages.
Anne-Marie KÉITA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here