Sabati 2012 ne soutient pas IBK : Moussa Boubacar Bah, la fin approche !

183

À quelques semaines seulement du premier tour de l’élection présidentielle en perspective, des soutiens d’embûche et de regains de croc-en-jambe ne cessent d’envahir la scène politique et sociale malienne. Mercredi 4 juillet dernier, Moussa Boubacar Bah a annoncé un soutien de faux et non avenu au nom du Mouvement Sabati au candidat IBK et sans l’accord avec les pères fondateurs dudit mouvement. En un mot, quand l’intérêt personnel nous tient !

La Religion devient-elle un bouclier derrière lequel se camoufle-t-on pour arriver à ses fins personnelles ; donc, sur le dos du contribuable malien lambda ? En tout cas, c’est la question qui se pose avec acuité dans tous les coins et les recoins du pays depuis l’annonce du faux soutien du pseudo-religieux Moussa Boubacar Bah au nom du mouvement Sabati 2012 à IBK, le Président sortant avec un bilan dramatique, véreux et encore candidat à sa propre succession toujours avec des promesses costaudes ponctuées des verstes coraniques en filigranes.

En effet, le mercredi 4 juillet dernier, le Président du mouvement Sabati 2012, Moussa Boubacar Bah, a annoncé publiquement, sans se référer aux pères fondateurs du mouvement, le soutien de ce dernier au Président IBK. « Le mouvement SABATI 2012 réaffirme son soutien à IBK pour la présidentielle du juillet prochain », avait-il déclaré devant la presse. Une déclaration s’est avérée infondée voire éhontée qui ahurit et surprend plus d’un. Car, d’une manière ou d’autre, elle n’a aucun rapport avec les récentes dénonciations faites par le même Leader religieux lors de l’inauguration du siège de ladite association en mars 2018.

À titre de rappel, lors des festivités de l’inauguration du nouveau siège de ce dit mouvement, Moussa Boubacar Bah avait résumé le bilan du Président IBK comme immobile et piteux devant toute la société civile malienne, des hommes politiques notamment Bocary Tréta du RPM, Dramane Dembélé de l’ARDEMA, Djiguiba Kéïta PPR du PARENA, des Représentant de l’URD et des FARE-ANKAWILI de Modibo Sidibé, … Toute l’assistance l’avait applaudi des deux mains ce jour. «Aujourd’hui, on est face à une situation semblable à celle qui a entrainé la chute du Président ATT…Nous avons fait un tour à Kayes. Nous nous sommes rendu compte que ça ne va pas. Nous-nous sommes rendu compte que le Mali n’existe presque plus» s’était-il insurgé avant d’ajouter qu’ils attendront la fin du mandat du Président pour se décider d’un choix.

De mars 2018 à juillet 2018, quel est le bilan d’IBK ? Sauf s’il refuse de voir en plein jour ce que l’aveugle peut voir la nuit, rien n’a changé. Tout est au chaos. De la sécurité des personnes et des biens à la sécurité alimentaire, de la lutte contre la corruption à l’éducation qui avait comme point principal d’insérer les écoles medersas dans les domaines étatiques …, la réponse est connue de tous.

Alors, pourquoi ce retournement de veste aussitôt ?

C’est la question qui taraude aujourd’hui l’esprit du Malien lambda avec ce soutien fantaisiste de Moussa Boubacar Bah au nom du mouvement qui n’est d’ailleurs qu’une coquille vide. La principale tête fondatrice de l’association dont le Chérif de Nioro a appelé, la semaine dernière, après la prière du Vendredi saint, à voter massivement pour Aliou Diallo, le candidat investi de l’ADP-MALIBA contre IBK. Aussi, juste à quelques jours de la sortie ratée de Moussa Boubacar Bah, certains Responsables initiateurs de la création du Mouvement Sabati 2012 ont tenu à la Maison de la presse une conférence pour se désolidariser de cette annonce qu’ils qualifient de décision «unilatérale, impopulaire et injuste». Selon leur déclaration lue en présence de la majorité absolue des pères fondateurs de Sabati 2012, des membres du Bureau exécutif national, des Représentants des Bureaux régionaux, des Sections de cercles et des communes de Bamako et de l’intérieur du pays, les objectifs du mouvement Sabati 2012 se résument en, entre autres, ces points : «La préservation de la religion, de notre pays, de nos valeurs sociétales et de nos communes et du caractère unitaire et solidaire du Mouvement Sabati 2012…. ». Et ils y ajoutent : «Nous invitons toutes les musulmanes et tous les musulmans à travers l’INAFEM, L’IMAMA, la League des prédicateurs et des associations religieuses et citoyennes à rester unis au tour de nos Leaders religieux». Dans ce communiqué, il est annoté que les préparatifs d’un congrès extraordinaire sont en cours. Ce sera à l’intention de toutes les couches religieuses maliennes en vue de trouver une décision unanime. «Il s’agira de trouver des hommes et des femmes qui répondent aux aspirations du Mouvement Sabati 2012 », lit-on dans le Communiqué. Ce qui prouve à suffisance que Moussa Boubacar Bah soutient son mentor IBK dans le faux et dans le vide, et que Mandé Mansa n’a pas été fidèle à son plus grand support de 2013, SABATI 2012 et à l’endroit du Chérif de Nioro du Sahel.

Seydou Konaté : LE COMBAT

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here