Soumaïla CISSE : L’heure a sonné !

1

C’est avec un pas géant que le candidat de l’Union pour la République et la Démocratie (URD) et de la Coalition pour l’Alternance et le Changement, Soumaïla Cissé a entamé, le dimanche 8 juillet 2018, le dernier virage de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. Très populaire lors de la période de pré-campagne, il a, encore, donnéla preuve qu’il reste et demeure le candidat le plus crédible pour le fauteuil présidentiel le 4 septembre prochain en mobilisant une marée humaine lors du lancement officiel de sa campagne au Boulevard de l’Indépendance.

Contrairement à la présidentielle de 2013, le candidat de l’URD n’est pas dans la course de l’élection présidentielle de 2018 pour être seulement au 2ème tour, mais, pour se faire élire président de la République cette fois-ci. Après deux tentatives ratées, les portes du palais présidentiel semblent s’ouvrir grandement pour lui. En témoigne l’esprit d’engagement de ses nombreux soutiens dont la liste ne cesse de se prolonger. Ils étaient, d’ailleurs, tous là et très nombreux, le dimanche 8 juillet 2018 au Boulevard de l’Indépendance, pour rassurer leur candidat (Soumaïla Cissé) sur sa victoire dès le soir du 1er tour de l’élection présidentielle du 29 juillet 2018. Et leur détermination se lisait sur les banderoles, pancartes et affiches. « Soumaïla Cissé, président dès le 1er tour », « Soumaïla Cissé Fô Koulouba » ou «Soumi, la solution », pouvait-on lire sur les pancartes.

Soumaïla Cissé, président du Mali, déjà dans les esprits!

A son arrivée au Boulevard de l’Indépendance à 17 heures, le candidat de l’URD a mis une demi-heure avant de pouvoir rejoindre son épouse, Mme Cissé Assitan Traoré, Me Demba Traoré, Tiébilé Dramé et Mme Diakité Kadidia Fofana (tous membres de son équipe de campagne) sur le podium. A défaut d’un autographe, tout le monde voulait serrer la main de celui qu’on voit comme étant le prochain président de la République du Mali.

Après son installation, plusieurs personnalités composées des membres de son directoire de campagne et de ses soutiens l’ont devancé au micro. Venues divers horizons politiques pour porter la candidature de Soumaïla Cissé, elles se sont expliquées sur leurs choix pour le candidat de l’URD.

Mme Diakité Kadidia Fofana, Directrice adjointe de campagne du candidat, a été la première personne à prendre la parole. Selon elle, son choix de soutenir Soumaïla Cissé est patriotique. « J’étais militante de l’ADEMA, mais malheureusement, ce parti est devenu un club de soutien. Soumaïla Cissé a fait un travail extraordinaire à la CMDT. Il a été le premier à instaurer l’audit interne dans cette entreprise. Le régime IBK a passé les 5 dernières années à dilapider les fonds publics. Il est temps d’en finir ! Chers compatriotes, nous avons le choix. Et faisons le bon choix en votant Soumaïla Cissé», a lancé l’élue de l’Adema en Commune II.

Elle a laissé le micro à Habib Dembélé dit Guimba National qui donne sa confiance à Soumaïla Cissé après avoir renoncé à sa candidature, faute de parrainage. « Je vous annonce ma décision de soutenir Soumaïla Cissé. Je ne l’ai pas fait contre un avantage ou un poste. Mais, parce que nous avons en place un régime qui reste inerte face à la crise au centre, mais organise des concerts. Je ne peux laisser mon pays dans cet état, donc je réaffirme mon soutien au candidat Soumaïla Cissé », a annoncé Habib Dembélé devant une foule électrique.
Prenant la parole, le Directeur de Campagne, Tiébilé Dramé a remercié tous les soutiens du candidat Soumaïla Cissé. « Nous remercions tous les partis politiques, mouvements et associations qui soutiennent la candidature de Soumaïla Cissé. Tous ces soutiens démontrent une volonté ferme d’instaurer l’alternance !Tous ensemble, mettons-nous en marche pour Koulouba avec Soumaïla Cissé !” “Allez retirer vos cartes d’électeurs pour mettre fin au calvaire que vit notre pays depuis cinq ans. Soumaïla Cissé a un programme pour repenser un Mali abîmé! », a rassuré le président du Parena.

« Nous n’avons plus le droit de décevoir ! »

C’est à la suite de son Directeur de campagne que le candidat Soumaïla Cissé a pris la parole pour expliquer la portée de sa candidature.

Selon lui, le Mali est à présent devant un choix majeur : continuer sur le chemin actuel qui conduit à l’échec ou se redresser pour redevenir ce qu’il a toujours été : un pays stable, libre, uni et fier, un pays debout qui agit, un pays debout qui grandit !« Maliennes et Maliens, je vous ai rencontrés et entendus depuis 5 ans. Vous m’avez dit que notre pays mérite mieux que cet énorme gâchis. À l’égoïsme et à l’incompétence d’un pouvoir déconnecté, vous répondez par la générosité et l’engagement ! J’ai pris à cœur, avec gravité et responsabilité, votre pressant appel à un puissant changement. Pour cela, le seul choix qui s’impose à nous tous, c’est l’alternance.Je m’engage à tout mettre en œuvre pour ramener la paix, réaliser la réconciliation nationale et refonder l’État et son armée. En cinq ans, nous rétablirons la sécurité, pacifierons le pays, du Nord au Centre, et instaurerons un véritable dialogue entre les différentes communautés pour qu’elles puissent de nouveau vivre en harmonie.

J’ai également échangé avec nos voisins, nos partenaires au développement et nos alliés dans la lutte contre le terrorisme. Tous souhaitent que notre pays reprenne sa place légitime dans le concert des Nations. Le monde entier nous observe ! Nous n’avons plus le droit de décevoir.Pour cela, je suis convaincu que le sursaut de notre pays passe, avant tout, par un profond changement dans nos attitudes et dans nos comportements.

Dès aujourd’hui, mobilisons toutes nos forces pour éradiquer les terribles calamités que sont la pauvreté, la misère et la corruption : autant de fléaux qui servent de terreau au désespoir, au fanatisme et au terrorisme. Soyons confiants en notre avenir !

Nous allons réussir en nous mobilisant avec courage et discernement : courage pour affronter les terroristes et réconcilier la Nation, discernement à travers des solutions conformes à notre histoire, à notre culture et à nos spécificités. », a rassuré le candidat.

Par ailleurs, pour remettre le Mali debout, Soumaïla Cissé propose un projet fondé sur cinq piliers : restaurer la paix, la sécurité du pays et l’autorité de l’État, instaurer un véritable dialogue entre tous les Maliens, mettre l’État au service des populations, donner aux jeunes et aux femmes la place qui leur est due, construire une économie performante et solidaire.

« Pour le Mali, avec chaque Malienne et chaque Malien, je choisis l’espoir !Je serai le Président de l’unité, de la réconciliation et de la concorde nationales. Je serai le Président de la transparence, de la loyauté, de la dignité et de la rigueur morale ! Je serai le Président du travail, de la solidarité et du progrès collectif ! Je serai le Président d’un Mali fier et en paix, accueillant, crédible et respecté.Le Mali ne peut plus être spectateur de son destin comme c’est le cas depuis 5 ans. Aucun membre de ma famille ne sera nommé à une fonction ministérielle, je vous en fais le serment!Cette élection est la vôtre, ne vous la laissez pas voler ! Tout dépend de vous afin que nos fils et nos filles puissent demain espérer, et surtout construire l’avenir qu’ils souhaitent et qu’ils méritent.Tous ensemble, unis et solidaires, avec l’appui de Dieu, restaurons l’espoir », a dit Soumaïla Cissé tout requinqué pour une suite favorable à l’issue de l’élection présidentielle.

Youssouf Z KEITA

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here