Commune de Moribabougou : L’ANPE apporte son soutien aux femmes de Fombabougou

16

Dans le cadre du lancement des activités de l’Agence Nationale Pour l’Emploi (ANPE) inscrites dans la feuille de route du département de l’Emploi et de la Formation Professionnelle, au titre de la région de Koulikoro, le ministre Maouloud Ben Kattra a procédé à la remise de kits aux femmes et associations féminines de Fombabougou, Moribabougou et de Koulikoro ainsi qu’à l’inauguration du projet «Incubation en aviculture». C’était le mardi 10 juillet dernier au poulailler de Fombabougou.

Un chèque géant de 15 millions FCFA a été également remis par le ministre à six promoteurs de projets avicoles pour le démarrage de leurs travaux en raison de 2.500.000 FCFA par personne. C’était en présence d’Ibrahim Ag Nock, directeur général de l’ANPE, des autorités coutumières, religieuses, administratives et des élus communaux de ladite localité.

Selon les organisateurs, ces activités issues de la feuille de route, participent de l’amélioration des conditions de vie des demandeurs d’emploi. Pour eux, le projet incubation en agriculture est une chaîne de valeurs qui permet de diversifier différentes activités en passant par la production, la vente, le traitement sanitaire entre autres. D’après eux, l’objectif est de permettre l’installation des centaines de demandeurs d’emploi dans des projets d’incubation, jugés porteurs. Le montant global de ces kits de formation et d’installation, qui concernent les kits de transformation agroalimentaire, les kits de restauration, d’assainissement et les kits de savonnerie est d’environ 70 millions FCFA.

Après avoir souhaité la bienvenue au ministre et à sa délégation, le maire de la commune de Moribabougou, Diaran Diarra, s’est réjoui de la visite du ministre qui, selon lui, rentre dans le cadre du lancement d’activités pourvoyeuses d’emplois dans sa commune, surtout à un moment où la jeunesse réclame l’emploi à travers le financement des projets.

Mme Diallo, au nom de toutes les femmes et associations bénéficiaires a profité de l’occasion pour demander un séchoir pour l’association ‘’Diè ka Bara’’ au directeur général de l’ANPE.

«Nous, associations bénéficiaires de Koulikoro remercions infiniment le Ministère de l’Emploi à travers l’ANPE pour ce geste hautement significatif. Nous avons reçu les kits de transformation des produits locaux, de restauration, de fabrication de savons et des kits d’assainissement. Cela nous permettra de mener nos activités quotidiennes et marque pour nous, la fin d’une série noire de faim, de chômage et de pauvreté.», a fait savoir Mme Diallo.

A sa suite, le DG de l’ANPE, Ibrahim Ag Nock dira que pour les kits de transformation agroalimentaire, les bénéficiaires sont repartis en trois groupes. Et ce sont 103 femmes regroupées au nom de l’association ‘’Diè ka bara’’. D’après lui, le fonds de roulement est de 750.000 FCFA. Pour les kits de fabrique de savon semi-industriel dit-il, ils seront remis à quatre groupes de l’association des femmes enseignantes de Moribabougou.

« Le nombre d’emploi créés est de 133 avec un coût total de plus de 2.300.000 FCFA. Le fonds de roulement est de 600.000 FCFA. Pour les Kits d’assainissement, les bénéficiaires sont 63 apprenants répartis en deux groupes au sein du groupement des femmes de Koulikoroba. Enfin, les Kits de restauration seront remis à l’association ‘’Benkadi’. L’ensemble de ces activités de formation-insertion permettront la création de 315 emplois directs avec un investissement total de 8.000.000 FCFA. Pour le projet ‘’Incubation en aviculture’’, le nombre d’emplois créés est de 18 dont 3 par poulailler y compris le promoteur. Le coût total est estimé à 7.500.000 FCFA par projet. Ces activités résorberont le chômage et le sous-emploi dans ces localités », a expliqué Ibrahim Ag Nock.

«Les femmes sont des actrices incontestables et incontournables de la transformation de notre économie locale. Elles proposent divers produits alimentaires. Ce qui constitue une réponse aux besoins alimentaires des populations, principalement urbaines, y compris en termes d’épices et de condiments. Malgré leur participation aux activités de transformation de nos produits agricoles locaux, les femmes restent soumises à des contraintes qui entravent leurs productions de changer d’échelle. C’est pourquoi, le gouvernement du président Ibrahim Boubacar Keïta se tient à leur côté pour la promotion des mécanismes de mise en marché des produits locaux. Vous le méritez, chères sœurs, parce que vous constituez plus de 50% de la population et vous occupez 80% de la production alimentaire», a indiqué Maouloud Ben Kattra, ministre de l’Emploi et de la Formation Professionnelle. Avant de demander au directeur général de l’ANPE de tout mettre en œuvre pour que les femmes de l’association ‘’Diè ka Bara’’ puissent avoir un séchoir. Il a exhorté les bénéficiaires à faire bon usage des équipements réceptionnés afin de continuer à contribuer à la promotion de l’emploi.

Moussa Sékou Diaby

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here