Les Jeunes patrons à l’écoute des candidats à l’élection présidentielle du 29 juillet 2018

74

L’exercice d’écoute des candidats à l’élection présidentielle, sur leurs programmés de développement économique, leur vision de l’entrepreneuriat jeune et les mesures qu’ils prendront pour traduire en actes concrets, leurs doléances, initié par l’organisation des jeunes patrons (OJEP), sous la conduite éclairée de son Président, Monsieur Cheick Oumar SOUMANO, se poursuit normalement.

Ce jeudi 12 juillet 2018 à Impact Hub de Bamako, les jeunes patrons ont reçu le candidat Mamadou Igor DIARRA.

Accueilli, par des nombreux jeunes impatients de comprendre le détail de son programme économique ambitieux, le candidat DIARRA a expliqué à la jeunesse entrepreneuriale d’abord le pourquoi de cette aventure tout en rappelant à juste titre, les nombreux avantages auxquels il a renoncé pour briguer la magistrature suprême. Il se considère également comme  le « Macron » Malien, en considération des différents points communs qu’ils partagent. En ce sens, il a indiqué qu’ils sont tous deux (2) anciens banquiers, anciens ministres de l’économie et surtout que leurs candidatures respectives sont portées par des mouvements et non par des partis politiques essentiellement composés de jeunes.

Après cet éclaircissement, le candidat  DIARRA, dans discours, a traduit en chiffres, son projet de société qu’il estime est facile à retenir. C’est pour cela, il a annoncé les chiffres : 7-9-98 ; se traduisant respectivement comme : sept (7) axes ; neuf (9) actions et quatre-vingt-dix-huit (98) mesures concrètes.

Parmi les neuf actions phares qu’il envisage,  on peut citer la transformation du palais présidentiel en musée et la cession des deux avions présidentiels pour investir les fonds collectés dans la création d’une compagnie nationale, ne serait-ce que pour desservir les régions du Mali dans un premier temps, avant de s’attaquer à l’international.

En donnant son point de vue sur les différentes doléances formulées par les jeunes entrepreneurs, il a adhéré à l’écrasante majorité de celles-ci, mais estime qu’une d’entre elles notamment, celle qui a trait à l’institution d’une vignette synthétique pour les jeunes entrepreneurs ne semble pas pertinente à ses yeux. Car selon lui, chaque citoyen devrait participer au financement des charges publiques.

Concernant les nombreuses questions posées par l’assistance, notamment, celle qui fait de ce qu’il ferait si jamais il n’est pas élu ; le candidat a répondu très humblement, qu’il est porteur d’une offre, et que si cette offre ne trouve pas preneur, je vais passer à autre chose. Mais qu’à cela ne tienne, il dit oser espérer qu’il y aura beaucoup de preneurs de son offre surtout rn milieu jeune.

Notons que, à l’issue des séances d’écoute,  l’OJEP entend organiser une séance de restitution à l’attention de tous les jeunes opérateurs économiques, en indiquant les engagements forts des uns et autres à la jeunesse entrepreneuriale Malienne.  Il est aussi important de noter, qu’elle reste à équidistance de tous les candidats et ne donnera aucune consigne de vote en faveur de personne.

 

Le chargé de communication de l’OJEP

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here