Mountaga Tall, candidat de l’UMA, dévoile ses ambitions pour le Mali

0

Dans le cadre de la présentation de son projet de société, le candidat de l’Union pour le Mali (UMA), Me Mountaga Tall, a animé, le lundi 9 juillet 2018 au Grand hôtel, une conférence de presse. A cette occasion, il était accompagné par le directeur adjoint de sa campagne, Mamadou Yéranga Coulibaly et du secrétaire général du Congrès national d’initiative démocratique (CNID), Dr Amadou Baba Sy.

Devant la presse, le candidat de l’UMA a dévoilé ses ambitions pour le Mali une fois élu président de la République qui sont au nombre de cinq (5). Parlant du défi sécuritaire et militaire, Me Mountaga Tall a indiqué que la sécurité d’une nation ne se délègue pas mais qu’elle s’assume. «On peut être aidé pour la sécurité, mais on ne peut pas se substituer à une nation pour assurer sa sécurité. Il faudrait en ce moment que nos forces de défense et de sécurité puissent assurer la sécurité des Maliennes et des Maliens partout où ils sont. Il ne devrait pas y avoir de zone de non-droit, ou de zone où la sécurité est assurée par des groupes armés», a indiqué Me Tall. Concernant le défi politique et institutionnel, l’ancien ministre promet de réhabiliter la politique en y impliquant très fortement la société civile. Le candidat promet, par ailleurs, de mettre en place une administration moderne et efficace.

Par rapport aux défis économique et financier, le candidat de l’UMA a donné l’assurance de développer le commerce et les services. «Nous allons aussi donner la priorité à l’agriculture dont le rôle et la place sont connus dans notre pays», promet-il, ajoutant qu’il va aussi valoriser l’élevage, la pêche et la pisciculture qui pourront fortement réduire l’insuffisance alimentaire. S’agissant du défi social, le président du CNID a proposé que pour avancer, notre pays doit s’appuyer sur nos valeurs religieuses et sociétales. «Ce sont là, les deux piliers sur lesquels nous devons nous appuyer pour mener toutes les actions que nous envisageons», a déclaré le conférencier.

Parlant des défis de l’éducation et de l’emploi, le candidat de l’UMA a souligné qu’aucun investissement n’est plus important et plus productif que l’investissement dans le savoir. «Nous ne devons pas considérer l’éducation comme un luxe», a insisté le candidat Mountaga Tall qui promet également de rendre l’école gratuite et obligatoire.

Source : aBamako

aBamako

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here