Participation massive aux élections de 2018 : La Coalition CEPE sensibilise les Maliens

21

La coalition CEPE de la société civile est engagée à sensibiliser et mobiliser les citoyens pour une large participation aux élections. L’annonce a été faite le vendredi 6 juillet 2018, à l’hôtel Radisson Blu, lors d’un point de presse animé par le Président de la CEPE, Dr. Abdoulaye Sall, la vice-présidente, Madame Djiguinè Hatouma Gakou ainsi que le Coordinateur, Mamadou Sissoko.

Ce projet qui s’attèle à relever les défis de la participation aux élections à venir est financé par l’Institut national démocratique (NDI). Il sera piloté par la Coalition CEPE qui est constitué de quatre organisations de la société Civile. Il s’agit du Cercle de réflexion et d’information pour la consolidation de la démocratie (CRI-2002), du Réseau des jeunes actifs (RJA), de l’ONG Association d’entraide pour le développement intellectuel de la femme malienne ( ADEFIM) et la Fédération malienne des associations de personnes handicapées (FEMAPH).

Au dire des responsables, pour une participation accumulée au processus électoral de 2018 et un éveil du devoir civique. La CEPE a rencontré trois grands objectifs: élaborer des stratégies et des approches efficaces et inclusives d’éducation et de mobilisation citoyenne des électeurs; OSC en matière d’éducation civique des électeurs; inciter les citoyens à mieux comprendre leurs rôles et responsabilités et ceux des élus en matière de gouvernance.

La Coalition CEPE a développé une approche innovatrice qui se démarque des anciennes pratiques de la sensibilisation et de la mobilisation. En effet, avec l’accompagnement du NDI, elle a réalisé des enquêtes auprès des citoyens à travers un échantillon aléatoire dans les dix régions et le district de Bamako pour recueillir leurs perceptions, attitudes et obstacles participation au processus électoral.

RIWI sur internet, les citoyens ont leur ressenti sur le processus électoral en général et la gouvernance démocratique en particulier. Pour les groupes de discussion, l’échantillon était constitué de trois (03) jeunes, trois (03) femmes et trois (03) personnes vivant avec handicap par région et le district de Bamako. L’enquête RIWI à deux mille (2000) personnes sur internet.

C’est alors que des messages de sensibilisation et de mobilisation ont été conçus et que certains ont connu un début de diffusion sur la télévision nationale et sur des panneaux sur certains grands artères de la capitale, notamment en rapport avec la distribution des cartes d’électeur.

Ainsi, au lieu des responsables des caravanes de sensibilisation et de mobilisation se déroulera sur l’étendue du territoire nationalet les actions seront relayées par les onze points focaux et neuf animateurs sourds.

Ousmane B. Dramé

Commentaires via Facebook :


Source : Maliweb

Maliweb

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here